"Depuis Notre-Dame, on s'entraîne plus", pourquoi 40 pompiers sont intervenus dans une église historique de Strasbourg

Plusieurs dizaines de pompiers ont été mobilisés pour une intervention incendie à l'église Saint-Thomas de Strasbourg (Bas-Rhin) ce mardi 14 mai. S'il ne s'agissait que d'une manœuvre fictive, l'exercice a nécéssité de nombreux moyens humains et matériels.

L'église Saint-Thomas a été le théâtre d'une intervention incendie de grande ampleur ce mardi 14 mai. 40 sapeurs-pompiers ont procédé à une fausse manœuvre en début d'après-midi au niveau des combles de l'édifice strasbourgeois. 

L'exercice se voulait authentique avec la présence de fausses victimes et un protocole d'intervention minutieusement mis en place. Pour pousser le réalisme jusqu'au bout, un générateur de fumée a été installé. Des dégagements de fumée étaient visibles depuis l'édifice.

"Les manœuvrants ne savaient pas sur quoi ils allaient intervenir, ils n'étaient pas au courant du déroulé de l'exercice", expliquent les sapeurs-pompiers du Bas-Rhin. Le dispositif était d'une telle ampleur que les organisateurs craignaient un mouvement de panique des riverains. Beaucoup d'entre eux étaient présents pour observer l'intervention.

"Depuis Notre-Dame, on s'entraîne plus"

L'objectif pour les sapeurs-pompiers était avant tout de se confronter à une situation moins ordinaire. "Depuis Notre-Dame on s'entraîne plus. On pense que ça n'arrive jamais et pourtant on a vu par le passé que c'est quelque chose qui peut survenir", explique le chef de section de la caserne de Finkwiller, Dario Ensminger.

Dans un premier temps, les sapeurs-pompiers sont intervenus tout en haut de l'église. Leur objectif : secourir quatre victimes coincées dans les combles. L'étape suivante consiste à éteindre le feu sous les toits. La tâche se montre plus complexe, tant les espaces pour y accéder sont exigus. 

"Dans ce type d’endroit, nous devons protéger les hommes, mais aussi les biens", rappelle Dario Ensminger. L'intervention impose aux sapeurs-pompiers une vigilance plus importante du mobilier présent sur place. "Il y a un plan de préservation des œuvres que nous n'avons pas dans des interventions ordinaires." L'église Saint-Thomas fait partie des emblèmes culturels de la ville de Strasbourg. Surnommée "la cathédrale du protestantisme en Alsace", la bâtisse est classée au titre des monuments historiques.