Projet de SIG Arena Strasbourg : encore un imbroglio juridique qui pourrait retarder le lancement des travaux

La future Arena de la SIG telle qu'elle a été esquissée par le cabinet d'architecte Chabanne en novembre 2018. / © Chabanne + Partenaires / Architecte
La future Arena de la SIG telle qu'elle a été esquissée par le cabinet d'architecte Chabanne en novembre 2018. / © Chabanne + Partenaires / Architecte

Ce vendredi 14 février, les délibérations de l'Eurométropole concernant la subvention de plus de 7 millions d'euros au projet de SIG Arena, ont été retoquées par le contrôle de légalité exercé par le préfet du Bas-Rhin. Nouveau coup dur pour le projet? 

Par Anne-Laure Marie

"Nous sommes confrontés à des obstacles juridiques permanents parce que ce projet de SIG Arena, c'est du jamais vu, mais pas question de baisser les bras, l'essentiel du boulot a d'ailleurs été fait, attendons maintenant les municipales, mais cela ne remet nullement en cause le projet", martèle Martial Bellon au lendemain de l'annulation des délibérations accordant l'aide financière de l'Eurométropole de Strasbourg, une enveloppe de plus de sept millions d'euros. Ce vendredi 14 février en effet, le contrôle de légalité de la préfecture du Bas-Rhin a retoqué les délibérations qui avaient eu lieu en novembre. Le cadre juridique du montage financier associant le club, les emprunts et les collectivités semble difficile à trouver.
 
 

40 millions d'euros de budget

Le projet est estimé à 40 millions d'euros, et devrait permettre d'agrandir le Rhénus de 6 à 8.000 places. Mais pas seulement. 6.000 m2 de commerces sont également prévus. La SIG y investit 3 millions d'euros en fonds propres et emprunte 21 millions. Les collectivités mettent 17 millions : 7,8 millions pour l'Eurométrople de Strasbourg, 5,9 pour la région Grand Est et 3,4 pour le département du Bas-Rhin. Des collectivités qui continuent de soutenir le projet, un soutien réaffirmé dans un communiqué commun diffusé ce vendredi soir. "Le projet d’Arena de la SIG est celui d'un nouveau modèle et comme tout projet innovant, il se construit étape par étape. Dans cette phase de consolidation, le Président de la Région Grand Est, Jean Rottner, le Président du Département du Bas-Rhin, Frédéric Bierry, et le Maire de Strasbourg, Roland Ries, réaffirment leur soutien à ce projet majeur", peut-on y lire. Les travaux auraient dû commencer à l'automne. 




 

Sur le même sujet

Les + Lus