Racing Club de Strasbourg : Marc Keller annonce une baisse des salaires des joueurs de "15 à 20% sur 6 mois"

La crise sanitaire impacte lourdement le monde du sport professionnel. le Racing club de Strasbourg n'y échappe pas. Son président, Marc Keller, invité de France 3 Alsace, fait le point sur la situation financière et annonce une baisse des salaires des joueurs.

Marc Keller, président du RCSA, pris dans la tourmente d'une saison "inédite et imprévisible"
Marc Keller, président du RCSA, pris dans la tourmente d'une saison "inédite et imprévisible" © JM Loos / Maxppp

"Nous avions fait un budget en début de saison de 60 millions d'euros sur un scenario de 15e place. On a perdu 10 millions à cause du Covid, et 20 millions à cause de la défaillance de Mediapro". En abordant la saison 2020-2021, Marc Keller, le président du Racing Club de Strasbourg, était loin d'imaginer la tournure qu'allaient prendre les événements, comme il nous l'a confié sur France 3 Alsace. A commencer par les matches à huis-clos imposés depuis la mi-octobre, ce qui prive les clubs de recettes de billeterie. Des pertes d'autant plus grandes pour le club alsacien qui peut compter sur un fidèle et large public à chaque rencontre - en temps normal - à la Meinau.

Comme tous les clubs professionnels, Strasbourg n'échappe pas à la tourmente provoquée par la crise sanitaire. Il voit son budget amputé de moitié, alors que les charges fixes n'ont pas diminué. Le club bénéficie d'aides de l'Etat - exonération de charges sociales et chômage partiel pour certains salariés - mais insuffisantes pour garder l'équilibre. Seule solution : rogner sur les rémunérations.  "Dans leur grande majorité, les joueurs ont accepté une baisse de leur salaire de 15 à 20% sur 6 mois", annonce t-il. Une mesure prise dans beaucoup de clubs français pour passer l'orage.  

Un stade de la Meinau sans supporters, ce sont des recettes de billetterie qui manquent pour le club strasbourgeois
Un stade de la Meinau sans supporters, ce sont des recettes de billetterie qui manquent pour le club strasbourgeois © JM Loos / MaxPPP

La défaillance de Médiapro, une catastrophe pour les clubs 

C'est le deuxième coup de massue pour les clubs : la rupture de contrat de Médiapro, qui avait racheté la grande majorité des droits de diffusion TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2. " On avait signé pour un contrat annuel de 1.3 milliard pour les deux championnats. Avec cette défaillance, on est tombé à 750 millions, ce qui veut dire que l’ensemble de la Ligue 1 et de la Ligue 2 a perdu 550 millions, soit 42% de moins", compte Marc Keller, qui se voit contraint d'empiéter sur les réserves, les fonds propres du club : "nous avions pensé les garder pour une relégation un jour en Ligue 2. Finalement, on va les utiliser pour traverser cette annnée imprévisible".

Remise en cause du futur stade ?

Marc Keller confirme que, malgré ce contexte, le projet de nouveau stade de Strasbourg ira à son terme. "On devrait déposer le permis de construire en septembre. Les travaux commenceront en mai ou juin 2022, pour une livraison d'une Meinau à 32.000 places en juin 2025" annonce le président.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
racing club de strasbourg alsace football sport covid-19 santé société