Sécurité routière : un casque gonflable développé à Strasbourg nommé dans un concours d'innovation

Publié le

Le 1er février, le casque de vélo Bumpair a été nommé pour le Prix innovation de la Sécurité routière. Gonflable, le produit protège autant (voire plus) qu'un casque traditionnel, et doit répondre au problème de l'encombrement du casque.

Bumpair est un casque de vélo d'un genre nouveau, qui se gonfle et se dégonfle, tout en assurant la sécurité des cyclistes. L'innovation, développée entre Strasbourg et Paris, a été saluée par la Sécurité routière, qui l'a retenu pour son Prix innovation dans sa catégorie "Protection des deux-roues".

À Strasbourg, les vélos sont partout. Et les cyclistes qui vont avec. Seulement, un élément manque parfois sur leur tête : le casque de protection. Eux-mêmes cyclistes urbains, les trois fondateurs du projet Bumpair ont pu constater que le casque était parfois trop encombrant, bien qu'il sauve des vies.

"L'encombrement, c'est la principale problématique du casque. Quand on va boire un verre avec des amis, ou si on a un rendez-vous, on est nombreux à s'être demandé : 'Est-ce que je prends le casque ?', pour ne pas avoir à le trimballer", explique Thomas Pandraud, CEO de Bumpair.

En 2018, l'idée d'un casque gonflable qui peut se ranger dans la poche émerge. Pour cela, les trois ingénieurs développent des prototypes, beaucoup de prototypes : "On a dû faire 1.000 versions du casque pour arriver à un produit normé. Énormément de tests ont été faits, dont une partie à Strasbourg."

En effet, Bumpair a pu bénéficier du soutien de Semia, un incubateur à start-up situé rue de l'Académie, à Strasbourg : "Nous avons également pu faire des tests avec un laboratoire strasbourgeois. La Région Grand Est nous a aussi soutenus", se souvient l'ingénieur de 33 ans.

Lors de ces différents tests, l'équipe de Bumpair a mis au point un casque encore plus résistant qu'un casque traditionnel : "On avait une intuition que l'air pouvait être encore plus protecteur, quand on voyait ce qu'un airbag était capable de faire. Si la pression est suffisante, notre casque peut protéger jusqu'à trois fois mieux."

Pour cela, une lumière verte s'allume sur le casque pour indiquer qu'il est assez gonflé. Par contre, ne tentez pas de gonfler Bumpair avec la bouche : "Il faut un certain niveau de pression. Pour cela, une pompe est incluse avec le casque."

Résultat, le projet est salué par la Sécurité routière, qui a nommé Bumpair pour son Prix innovation : "Cette nomination, c'est une très belle étape pour nous ! Être validé par ses pairs, ça fait toujours plaisir. J'espère que ça va permettre d'augmenter l'usage du casque et le rendre moins contraignant, en en faisant un objet cool", s'est réjouit Thomas Pandraud. Les résultats seront connus le 17 mars 2022.

Un casque à 255 €

Après près de quatre années de recherche et développement (R&D), le casque gonflable a obtenu la norme européenne pour les casques à vélo, et a commencé à être commercialisé. Mais pas à n'importe quel prix. Comptez 255 euros pour ce casque nouvelle génération, contre une trentaine d'euros pour un casque traditionnel d'entrée de gamme.

À ce sujet, le directeur général s'explique : "L'innovation a un énorme coût, et la technologie utilisée aussi. Nous voulons utiliser le plus d'éléments français possible. Mais en augmentant notre production, nous espérons faire baisser ce prix."

En attendant, Bumpair est en pleine expansion. De cinq employés à l'été 2021, la start-up emploie à présent dix personnes : "Pendant quatre ans, nous étions tellement la tête dans le guidon que nous maîtrisons vraiment bien la technologie du casque", conclue Thomas Pandraud. L'entreprise voit désormais les choses en grand, et espère pouvoir développer de nouveaux casques adaptés à d'autres activités, comme le cheval, le ski ou la moto.