• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Stefan Lasme ne viendra pas à Strasbourg : la SIG toujours désespérément à la recherche de renforts

Stefan Lasme, ailier fort du Panathinaïkos la saison dernière, avait déjà signé son contrat ce lundi. / © Marcel Engelbrec / MaxPPP
Stefan Lasme, ailier fort du Panathinaïkos la saison dernière, avait déjà signé son contrat ce lundi. / © Marcel Engelbrec / MaxPPP

Stefan Lasme n'a pas obtenu le feu vert médical. Privé de cadres importants, la SIG cherche désespérément des renforts. L'accumulation des matchs fait du mal aux organismes. Et vendredi c'est la Leaders Cup qui attend les basketteurs alsaciens.

Par Daniel Gerner

C'était un renfort de poids, une référence européenne à son poste : l'ailier fort (2,03m, 98 kg) gabonnais Stefan Lasme ne pourra finalement pas rejoindre les rangs de la SIG. Il avait pourtant paraphé son contrat ce lundi. Mais le verdict de la visite médicale, passée ce mercredi, est négatif. Dans un communiqué laconique le club explique que les "médecins ont décidé de ne pas délivrer le certificat médical".


Accumulation de pépins

Le club strasbourgeois cumule les pépins cette saison. Après Flo Piétrus et Jacques Alingue, les basketteurs alsaciens ont perdu en la personne de Mardy Collins un autre de leurs cadres, qui plus est en regain de forme ces derniers temps et au rendement précieux, notamment face à Bologne. Le coach Vincent Collet a du piocher dans les effectifs du centre de formation pour réussir à aligner dix joueurs : seuls sept joueurs professionnels de l'effectif sont actuellement valides.

Ce vendredi la SIG se déplace à Paris pour la Leaders Cup, où elle affrontera Dijon à partir de 18 heures. Et si, comme à son habitude, Vincent Collet y va pour jouer le coup à "200%", il s'agira avant tout de gérer un effectif. Car en Leaders Cup, ce qui compte, c'est l'endurance. En cas de victoire, le tarif est d'un match par jour, jusqu'à la finale, dimanche. Et avec un effectif extra-léger il va être difficile de tenir le choc. Jurisprudence face à l'ASVEL, lundi 11 février en coupe de France : la SIG avait pourtant bien entamé la partie, mais a cédé physiquement en fin de partie.

La bonne nouvelle, c'est que l'escouade strasbourgeoise pourra désormais se concentrer sur le championnat, la SIG, éliminée de coupe de France et de coupe d'Europe, n'a plus qu'un seul objectif cette saison. Enfin sauf en cas d'épopée extraordinaire lors de la Leaders Cup.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus