Strasbourg : après Adidas, son frère ennemi Puma s’installe au Wacken

Photo d'illustration. / © DANIEL KARMANN / Maxppp
Photo d'illustration. / © DANIEL KARMANN / Maxppp

Et de deux. Le siège d’Adidas à peine arrivé, c’est celui de Puma qui va s’installer en 2020 dans le secteur du Wacken, à Strasbourg. Les deux équipementiers, nés de la rivalité entre deux frères, seront donc à quelques mètres l’un de l’autre.

Par RD

Ne vous étonnez pas si vous voyez ce jeudi 31 mai une grande bâche à l’effigie de la marque Puma sur la façade en chantier du théâtre du Maillon. L’entreprise allemande annonce ainsi l’installation prochaine de son siège pour la France à Strasbourg, plus précisément dans le quartier du Wacken. Une installation prévue pour 2020, le temps des travaux. 


Le siège de l’équipementier sportif était jusqu’ici un tout petit peu plus au sud, à Illkirch-Graffenstaden. Contacté par France 3 Alsace, Puma explique que ce déménagement était un projet en discussion depuis longtemps entre le directeur général France et la mairie de Strasbourg. Ce samedi 2 juin, c'est en présence d'Alain Fontanel, adjoint au maire, que l'implantation future sera officiellement annoncée. 

Puma et Adidas, une querelle fraternelle

Puma va donc se retrouver à quelques mètres seulement d’un rival, Adidas. Cet autre équipementier a inauguré le 14 mai son nouveau siège français dans le quartier d’affaires international Archipel au Wacken.



La concurrence entre les deux multinationales est d’autant plus rude qu’elle est, à l’origine, familiale. Derrière Adidas et Puma, deux frères, Adolf et Rudolf Dassler, qui commencent leur carrière en coopérant. Mais très vite, des conflits entre eux amènent à la scission, en 1948. Adolf, surnommé "Adi", garde l'entreprise qu'il rebaptise par la suite Adidas. Rudolf riposte en lançant Puma (d’abord baptisée Ruda), avec une usine installée… juste en face, à Herzogenaurach en Allemagne.

Les années ont passé mais la rivalité est toujours là. Même si, côté chiffres, Adidas l’emporte largement sur Puma. En 2017, le chiffre d’affaires de la marque au félin a dépassé pour la première fois les 4 milliards d’euros, quand celui de la marque aux trois bandes a dépassé les 21 milliards.

Sur le même sujet

Les + Lus