Strasbourg : "l’Arbre de vie" en hommage à Tomi Ungerer inauguré au jardin des droits de l'homme

Un an après la mort de Tomi Ungerer, une sculpture, "l'Arbre de vie", a été inaugurée ce jeudi 6 février au jardin des droits de l'homme à Strasbourg. Un hommage à l'initiative de l'association Regards d'Enfants, dont l'artiste était le parrain.
L'Arbre de vie au jardin des droits de l'homme à Strasbourg.
L'Arbre de vie au jardin des droits de l'homme à Strasbourg. © Karine Gélébart / France Télévisions
Il y a bientôt un an, le 9 février 2019, Tomi Ungerer disparaissait. Pour marquer ce premier anniversaire, une sculpture a été inaugurée ce matin du 6 février 2020 au jardin des droits de l'homme à Strasbourg, à l’initiative de l'association Regards d'Enfants.
 
Elle a pour titre "l’Arbre de vie", c'est le logo de l'association, qui avait été dessiné par l’artiste alsacien, parrain de Regards d'Enfants. Et c’est sous le regard de sa silhouette métallique que six enfants jouent, accrochés aux branches d’un arbre en acier sculpté. L’un est de couleur noire, un autre est asiatique, un autre encore est handicapé. "Nous avons voulu représenter toute la société civile", explique Brigitte Kahn, présidente de l'association.

Anne-Sophie Graff, plasticienne et co-créatrice de "L'arbre de vie" avec Jacky Keiff, a sculpté et modelé les jeunes personnages. Elle veut adresser ainsi un message de tolérance : «On a tous le droit d’exister. Le message, c’est le mieux vivre ensemble, accepter l’autre, avec sa différence, ses particularités.»  

L’immense dessinateur né à Strasbourg en 1931 a démontré tout au long de sa vie son engagement contre toutes les formes d’inégalité
-Thérèse Willer, directrice du musée Tomi Ungerer

"L’immense dessinateur né à Strasbourg en 1931 a démontré tout au long de sa vie son engagement contre toutes les formes d’inégalité",  rappelle Thérèse Willer, directrice du musée Tomi Ungerer. "Il était aussi révolté par l’intolérance et l’a exprimé de manière tangible et éclatante dans ses œuvres pendant soixante ans. Enfant de la seconde guerre mondiale, il a connu l’époque noire du nazisme. Ses affiches contre la guerre, la discrimination, le totalitarisme, devenus des icônes du dessin de satire politique, en sont le souvenir, sans cesse réactivés par l’actualité de son temps." 

"Le jardin des droits de l’homme et du vivre ensemble » a été inauguré le 19 juin 2015 au jardin des Deux Rives. Il s'étend de part et d'autre du Rhin en France et en Allemagne. Le but est de former dès le plus jeune âge les enfants au respect et à la tolérance, grâce à une approche ludique. Cet espace est un lieu de détente, de partage, de rencontre et de sensibilisation, il se veut évolutif et ouvert à tous.
 
Hommage à Tomi Ungerer par l’association Regards d’enfants
Hommage à Tomi Ungerer par l’association Regards d’enfants © K. Gélébart/France Télévisions
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tomi ungerer culture littérature livres livres jeunesse