Strasbourg : un concert caritatif pour la SPA dans l'église Saint-Thomas le dimanche 1er septembre

Publié le Mis à jour le

Un concert au profit de la Société protectrice des animaux (SPA) de Strasbourg est donné en l'église protestante Sainte-Thomas, le dimanche 1er septembre à 17 heures. Le classique, les musiques de films, et la variété française seront à l'honneur. 

On peut tout faire (ou presque) dans les églises de Strasbourg : visiter, regarder des films d'horreur... ou assister à un concert. Celui qui aura lieu le dimanche 1er septembre 2019 à 17 heures, à l'église protestante Saint-Thomas, se fera au profit de la Société protectrice des animaux (SPA) de Strasbourg. L'accès est gratuit. Une quête aura lieu à la fin des trois heures de concert, et il sera possible de donner ce que l'on veut, comme à la messe. 
 
Cynthia Weissbraun, professeure de musique à l'école de Wolfisheim-Holtzheim est à l'initiative de ce concert. Elle en a déjà organisé un en 2017, dans la même église. Pourquoi là-bas ? "Parce que c'est le meilleur endroit à cause de l'acoustique. Et quand j'ai appelé plusieurs églises pour proposer mon projet, Saint-Thomas a été la première à dire oui ! J'ai donc voulu y rester."
 
Cynthia pratique le piano et estime que "la musique, c'est être au service des autres". Pour cette militante de la cause animale (elle est végane et membre de l'association L214 éthique et animaux), il était "naturel" d'aider la SPA de Strasbourg. Cette démarche vise aussi à montrer à ses élèves que "la musique est utile, qu'elle peut apporter le bonheur autour de soi".

Il s'agit "de faire plaisir aux autres, mais aussi de se faire plaisir", ajoute-t-elle. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle joue régulièrement dans les maisons de retraite.
 
Les fonds récoltés lors de la quête seront intégralement reversés à la SPA : Cynthia espère atteindre au moins 1.500 euros. Pour financer l'aspect technique du concert (la sonorisation, l'installation du piano, la Sacem, etc.), elle a lancé une cagnotte participative sur Ulule. Pour attirer un public "pas habitué au classique", elle a prévu de la musique de films (Caresse sur l'océan dans Les Choristes), de la variété française (Mistral gagnant de Renaud)... mais quand même du classique aussi : l'Ave Maria de Schubert, ou bien du Chopin.