Strasbourg : la diaspora et la municipalité au chevet de Beyrouth, la capitale du Liban en partie détruite

Deux manifestations de soutien à la capitale du Liban, Beyrouth, ont eu lieu à Strasbourg (Bas-Rhin). La première, samedi 8 août à la faveur d'une association; et la seconde le dimanche 9 août, à laquelle participait une poignée d'élu(e)s.

Le réseau euro-libanais de Strasbourg a voulu un moment de recueillement et de partage.
Le réseau euro-libanais de Strasbourg a voulu un moment de recueillement et de partage. © Selim Kassatly, Réseau euro-libanais de Strasbourg
Beyrouth mise à l'honneur dans Strasbourg. La capitale alsacienne et européenne n'oublie pas celle du Liban, et la mobilisation va bon train.

Une première manifestation de soutien a réuni une centaine de personnes sur la place du Château. C'était le samedi 8 août 2020, à 16 heures. Elle était organisée par le Réseau euro-libanais de Strasbourg (RELS), pour pleurer les morts, et soutenir les victimes qui se trouvent dans un grand désoeuvrement. Il s'agissait d'un moment "sans caractère politique ou partisan", une précision utile quand on voit la dégradation politique avancée du régime libanais
 
Une centaine de personnes réunie sur la place du Château pour soutenir le Liban.
Une centaine de personnes réunie sur la place du Château pour soutenir le Liban. © Selim Kassatly, Réseau euro-libanais de Strasbourg

Farouk Allouche, le président du RELS, explique cette volonté : "Pour nous, c'était un moment de partage. Pour échanger, pour avoir des nouvelles de nos familles, se retrouver, se consoler entre personnes qui ont eu des proches touchés." 

Il poursuit : "Le Liban fait face à une grande crise économique, sanitaire, et malheureusement maintenant humanitaire. Pour nous, c'est un moment de partage, de sentiments et d'émotions. Et ensuite de discussions autour de l'avenir; de ce qu'on peut faire, nous ici à Strasbourg, pour aider notre pays d'origine." La bonne volonté, ou les dons de chacune et chacun, sont donc les bienvenus. 
   

La municipalité à l'écoute

Un second rassemblement pour le Liban sur la place Kléber.
Un second rassemblement pour le Liban sur la place Kléber. © Emmanuelle Gambette, France Télévisions

Le dimanche 9 août, à 11 heures, c'était au tour de la municipalité et de l'Eurométropole de Strasbourg de réagir. Officiellement. Se trouvaient notamment au rassemblement organisé place Kléber : la présidente eurométropolitaine Pia Imbs, la députée frondeuse Martine Wonner, ou encore l'adjoint de la maire Jeanne Barseghian à la vie associative Guillaume Libsig

Sur sa page Facebook, ce dernier a annoncé que Strasbourg allait soutenir Beyrouth (voir la publication ci-dessous). La mise en place d'un point de recueillement, la présence de drapeaux sur le fronton du siège municipal et eurométropolitain, et l'organisation de la manifestation du dimanche en font partie. 
 
Mais ce soutien ne s'arrête pas là. Il sera également financier : Strasbourg va verser 30.000 euros à un fonds de solidarité. Le vote de ce don aura lors des conseils eurométropolitain du samedi 28 août et municipal du lundi 31 août.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société international