Cet article date de plus de 3 ans

Strasbourg : une dizaine de personnes présentent des nécroses après une visite dans un laboratoire

Samedi, une dizaine de personnes ont présenté des nécroses sur le bras après avoir effectué une visite dans un laboratoire à Strasbourg. Cette réaction proviendrait d'un désinfectant contenant de la soude.
Une dizaine de personnes ont été prises en charge au Nouvel Hôpital Civil de Strasbourg samedi dans la journée. 

Elles présentaient toutes des brûlures ou nécroses au bras suite à une visite dans un laboratoire, indique l'hôpital. 

Selon le journal Dernières Nouvelles d'Alsace, ces patients ont réagi à un désinfectant appliqué sur le bras avant une prise de sang dans un laboratoire du quartier Neudorf à Strasbourg. 
 

Des brûlures à la soude


Ce désinfectant aurait en réalité été mélangé à de la soude. "On ne sait pas si c'est dû à un acte de malveillance ou à une erreur d'étiquetage", révèle l'époux d'une des patientes au journal. 

Dans les témoignages recueillis par les DNA, plusieurs personnes indiquent devoir consulter à nouveau leur médecin pour éradiquer les nécroses. 

Quatre personnes auraient déjà déposé plainte auprès du commissariat.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers santé société