Strasbourg : fauteuils roulants, lits adaptés, une association donne une deuxième vie au matériel médical

Après l'électroménager, l'association strasbourgeoise Envie recupère dorénavant du matériel médical. Réparé, testé et reconditionné, il est ensuite revendu moitié moins cher que le neuf.

© Caroline Moreau
Après les frigos ou les séche-linge, les fauteuils roulants. Comme elle le fait depuis 35 ans pour l'électroménager, l'association Envie Autonomie (une émanation de l'association Envie) récupère dorénavant le matériel technique médical: fauteuils roulants, lits médicalisés, lève-personne etc..En 2019, plus de 3.000 pièces ont été collectées auprès de particuliers ou d'établissements médicaux. Tout ce matériel est remis à neuf dans les ateliers de l'association à Geispolsheim. 

"Il ne s'agit pas de matériel d'occasion mais de matériel reconditionné", précise Amaury Grenot le directeur d'Envie. "C'est important! Tout est inspecté, réparé et testé avant la vente ou la location." Tout le matériel est d'ailleurs garanti deux ans. Comme le neuf. Cinq salariés assurent la remise en état. Comme dans l'association "mère" Envie, trois sont en parcours d'insertion sous la responsabilité d'un chef d'atelier.
Envie Autonomie emploie cinq salariés dont trois en parcours d'insertion professionnelle
Envie Autonomie emploie cinq salariés dont trois en parcours d'insertion professionnelle © Caroline Moreau/France Télévision


Pour les particuliers mais pas que...

"Juste avant les fêtes, nous avons fourni une dizaine de fauteuils roulants à une maison de retraite et là nous avons une commande pour deux lits médicalisés d'une autre", explique Maïtena Freiche, chargée de développement à Envie Autonomie. Les particuliers mais aussi les Ehpad ou les structures médicales peuvent donc acheter du matériel. "On a un stock assez important disponible en ligne", rajoute le directeur de l'association.

Le matériel peut être réservé sur le site mais l'association prend toujours contact avec la personne intéressée par téléphone ou en lui fixant un rendez-vous. "On a l'obligation de vérifier que le matériel voulu correspond bien", insiste Maïtena Freiche. "Récemment une dame avait réservé un siège de douche mais elle était trop corpulente et le siège n'était pas adapté à son poids".
 

Du matériel 50% moins cher que le neuf

Comme pour l'électroménager, l'association propose des prix imbattables pour du matériel qui coûte parfois plusieurs milliers d'euros. Seul hic, si la Sécurité sociale et les mutuelles prennent en charge (tout ou partie) du matériel neuf, elles ne remboursent pas le matériel de seconde main. Mais cela devrait bientôt changer. La nouvelle loi sur le financement de la Sécu prévoit que les appareils reconditionnés soient aussi remboursés. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société santé