Strasbourg : gare aux arnaques sur Internet, la police du Bas-Rhin déplore une recrudescence de plaintes

Les plaintes pour arnaque se sont multipliées ces derniers temps à la police de Strasbourg / © Franz CHAVAROCH / MaxPPP
Les plaintes pour arnaque se sont multipliées ces derniers temps à la police de Strasbourg / © Franz CHAVAROCH / MaxPPP

La police du Bas-Rhin met en garde les internautes. Les arnaques se multiplient sur Internet en ce début d'année 2020. Des arnaques concernant des chiots de race, des animaux mais aussi de faux emplois, toujours dans l'objectif de soutirer de l'argent aux victimes.

Par Anne-Laure Marie

La coupe est pleine, décidément beaucoup trop d'appels à la police du Bas-Rhin en ce début d'année 2020. Alors les forces de l'ordre ont décidé de faire de la prévention. "Des plaintes pour arnaque sur la toile, on en a régulièrement mais ces derniers temps, leur nombre s'intensifie", déplore Joël Irion, responsable communication de la police du Bas-Rhin. En cause notamment, une arnaque au chiot de race.
 

Les plaintes se multiplient

A raison de deux à trois plaintes par semaine, l'arnaque commence à être connue. On vous propose sur le net un chiot de race très mignon gratuitement ou presque. Seuls les frais de port sont à débourser pour un animal qui coûte normalement environ 3.000 euros. Des frais de port que l'on demande de verser via des cartes pré-payées et c'est là que le bât blesse. Parce que le chiot commandé n'arrive jamais. Le vendeur demande ensuite des frais de douanes non prévus ou de vétérinaire et l'acheteur se trouve ainsi délesté de plusieurs centaines d'euros.
 

Le web, terrain de jeu des arnaqueurs

Des petits chiots donc mais aussi des animaux exotiques rares. Sans compter les arnaques habituelles sur les sites de rencontre ou de particulier à particulier. La police recommande donc la plus grande prudence, de toujours être sûr de la personne à qui l'on a affaire et de se méfier si la transaction est trop intéressante.
 

Sur le même sujet

Les + Lus