Strasbourg : l'escrimeuse Charlotte Lembach, vice-championne olympique de sabre par équipe

La France a remporté la médaille d'argent au sabre féminin par équipe, ce samedi 31 juillet. L'équipe française se compose de Cécilia Berder, Manon Brunet, et des Strasbourgeoises Sara Balzer et Charlotte Lembach.
Charlotte Lembach (tout à gauche), sa médaille d'argent à la main.
Charlotte Lembach (tout à gauche), sa médaille d'argent à la main. © Nic Bothma, MaxPPP

Les Jeux olympiques de Tokyo auront été particuliers. Repoussés d'un an pour cause de pandémie de coronavirus, ils constituaient pour l'escrimeuse Charlotte Lembach un "challenge".

Ce samedi 31 juillet 2021, l'équipe de la sabreuse formée au Strasbourg Université Club (SUC, Bas-Rhin, voir carte ci-dessous) a finalement remporté une médaille d'argent. Âgée de 33 ans, Charlotte Lembach avait été éliminée en seizièmes de finales pour les épreuves individuelles. 

La France a remporté l'épreuve de sabre féminin par équipe, avec Cécilia Berder, Manon Brunet, et les deux Strasbourgeoises Sara Balzer et Charlotte Lembach. La finale avait lieu à Chiba, au Japon (voir sur la carte ci-dessous).
 


Cette médaille, c'est la première que l'Alsace rapporte à la maison. Et la 19e remportée par la France lors de ces Olympiades (4e en escrime plus particulièrement). Il s'agissait en outre de la première finale de sabre féminin pour la France aux Jeux olympiques.

La désormais vice-championne olympique Charlotte Lembach a livré avec ses consoeurs un combat acharné contre le Comité olympique russe (Roc), grand favori de l'épreuve. La sabreuse a été décrite comme "une stratège" par son acolyte Manon Brunet. 
 


L'entraîneur de l'équipe, Jean-Philippe Daurelle, n'a pas caché sa fierté devant cette performance. "Pour nous, on a gagné. Elles sont surprenantes, elles ont niveau tel qu'elles m'épatent à chaque fois. Elles se sont battues et n'ont rien lâché."

Quant à Charlotte Lembach, elle a été très émue à l'évocation de son "dernier tour de piste" (ce devrait être ses ultimes Jeux olympiques). Elle a expliqué que ce dernier avait été "magnifique". Avant d'embrasser chaleureusement les membres de son équipe.

Le SUC d'escrime a bien entendu suivi la performance de Charlotte Lembach (et de Sara Balzer) : une vingtaine de personnes s'était rassemblée le samedi 31 juillet au matin, dans les locaux du club, pour suivre les épreuves et la montée sur le podium des deux sabreuses alsaciennes.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport escrime