Strasbourg : les chiens bientôt autorisés dans les transports en commun

Alors que les chiens devraient être autorisés dans les transports en commun de l'Eurométropole de Strasbourg courant du 1e trimestre 2023, l'association Terre des chiens organisait un rassemblement samedi 19 novembre 2022 pour accélérer la mise en œuvre de cette décision. Elle porte la revendication depuis plus de deux ans.

"Mon chien n'est pas un danger, j'en fais ma responsabilité", "tous dans les transports, mon chien n'est pas un porc", "mon poilu ne doit plus être exclu"!

Avec leurs pancartes colorées aux messages explicites, les propriétaires de chiens rassemblés ce samedi 19 novembre place de la République à Strasbourg à l'appel de l'association Terre de chiens, veulent répondre un à un aux arguments des "anti-chiens", du moins ceux qui n'en veulent pas dans les transports en commun.

"Il y a des inquiétudes de la part de certains usagers à l'idée de partager un tram ou un bus avec un gros chien, expose Alain Jund, vice-président de l'Eurométropole en charge des mobilités. Certains ont tout simplement peur, d'autres craignent des crispations, de l'agitation..."

Alors si le principe de cette autorisation est bien acté, l'élu demande le temps d'en décider les modalités exactes. Il entend réunir avant la fin de l'année 2022 les différentes associations, aussi bien de défense des animaux que d'usagers, autour de la CTS et de l'Eurométropole.

Un titre de transport spécial chiens?

"Nous devons décider par exemple de la pertinence d'imposer laisses et muselières. Réfléchir à un titre de transport, comme cela se fait à Lyon, où un ticket à un euro ou dix euros au mois, est demandé aux propriétaires de chiens... Sans doute qu'il faudra également interdire trams et bus aux catégories de chiens les plus dangereuses..."

Des discussions auxquelles les membres de Terre des chiens, association créée après le confinement de 2020 pour rassembler une communauté de propriétaires canins au centre-ville de Strasbourg, comptent prendre part activement. Et sans perdre de temps.

"Nous sommes très en retard sur ce sujet, fustige sa vice-présidente, Laure Souchard-Lespinas. A Paris, Lyon, Bordeaux, Montpellier, dans de nombreuses grandes villes d'Europe, la question ne se pose plus depuis bien longtemps... Alors on nous dit qu'il y a un accord de principe, oui, mais on veut voir la décision s'appliquer au plus vite!"

"C'est une réelle préoccupation, que de nombreux adhérents de notre association (qui en compte environ 150, ndlr) nous font remonter, explique Sophie Daouadji, également membre de l'association. Pouvoir emmener son chien chez le vétérinaire en tram, par exemple, c'est une vraie demande ! Pour les personnes âgées, se déplacer avec son animal de compagnie, c'est absolument nécessaire... A l'heure où les élus veulent privilégier les transports en commun, il faut avancer vite là-dessus !"

Modalités discutées avant la fin de l'année

Des arguments entendus, promet Alain Jund. Qui souligne que "40% des ménages strasbourgeois sont composés de personnes seules. Elles sont nombreuses à être très attachées à un animal de compagnie, cette demande de se déplacer avec est tout à fait légitime". Et l'élu de se montrer optimiste pour un accès autorisé avant le printemps 2023, "dans un climat totalement apaisé et détendu sur cette question."

Pour le moment, seuls les chiens de petite taille, transporté dans un panier ou une cage fermés, ainsi que les chiens d'assistance pour les personnes aveugles, sont autorisés à bord du réseau de la CTS.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité