Strasbourg : les femmes enceintes et les jeunes mamans rentrent dans le dispositif sport santé sur ordonnance

Publié le Mis à jour le
Écrit par Astrid Servent

A Strasbourg, les femmes enceintes et les jeunes mères rejoignent le dispositif gratuit Sport santé sur ordonnance. Contrairement à certaines idées reçues, grossesse et activité physique font bon ménage. Le sport agit même comme un médicament préventif.

A Strasbourg, voilà 10 ans que le dispositif sport sur ordonnance cible les adultes sédentaires habitant la capitale alsacienne atteintes de maladies chroniques (obésité, diabète de type 2, maladies cardiovasculaires stabilisées, cancers du sein et du colon en rémission depuis 6 mois, VIH/SIDA et les personnes âgées fragilisées). Depuis le mois de mai 2022, les femmes enceintes et les futures mamans peuvent aussi bénéficier de ce suivi sportif gratuit et adapté.

Attendre un bébé n’est certes pas une maladie mais c’est un état dont il faut prendre soin. Selon des gynécologues et des sages-femmes, beaucoup de futures mamans ont tendance à arrêter de faire du sport dès qu’elles apprennent qu’elles sont enceintes.

"C’est une erreur", martèle Alexandre Feltz, médecin généraliste et adjoint à la maire de Strasbourg ,"c’est précisément à ce moment-là qu’elles devraient augmenter leur activité sportive".

Il ne s’agit évidemment pas de choisir ce moment pour se lancer dans la préparation d’un marathon ou d’un concours de sauts d’obstacles mais il faut pratiquer une activité physique "régulière, modérée et adaptée". On privilégiera plutôt les sports d’eau, la marche nordique, le tai-chi ou le Qi-gong.

A l’origine du dispositif sport sur ordonnance à Strasbourg lancé en novembre 2012, Alexandre Feltz insiste sur les bienfaits de l’activité physique sur les femmes enceintes. "Elle agit comme un médicament préventif".

Le sport permet de faire reculer les risques d’une prise de poids excessive, d’un diabète gestationnel, d’une hypertension (éclampsie) ou encore d’une dépression post-partum.

Concrètement, comment cela se passe ?

Préalable important : pour bénéficier du dispositif Sport santé sur ordonnance, il faut être habitante de Strasbourg. Ensuite, tout commence chez son médecin généraliste. C’est lui qui prescrit cette fameuse ordonnance.

Muni de ce sésame, la femme enceinte prend alors contact avec l’équipe sport-santé composée de huit éducateurs médico-sportifs qui dressera un bilan personnel et orientera la patiente vers les activités physiques qui lui conviennent le mieux.

Merci les Jeux Olympiques

L’ouverture du dispositif aux femmes enceintes a été rendue possible car Strasbourg a obtenu une subvention par le biais de Paris 2024.

Paris 2024 a l’ambition de soutenir et de renforcer le rôle social du sport à travers son Fonds de dotation, créé pour soutenir les projets d’intérêt général qui utilisent l’activité physique et sportive comme outil d’impact social. Le groupement d’intérêt public Maison sport santé de Strasbourg en a bénéficié.

L’ouverture du dispositif Sport santé sur ordonnance aux femmes enceintes est toute récente. Elle a démarré début mai mais devrait s’étendre progressivement grâce à une opération de communication plus large.