Strasbourg : la pétition qui dit "stop aux dérives du marché de Noël"

Deux associations du coeur de la ville de Strasbourg ont lancé samedi 14 décembre une pétition qui dit "stop aux dérives du marché de Noël". Cette pétition a recueilli ce mercredi 18 décembre près d'un millier de signatures.

L'entrée du marché de Noël à Strasbourg
L'entrée du marché de Noël à Strasbourg © Dominique GUTEKUNST/MaxPPP
C'est un membre de l'association Petite France qui en est à l'initiative. La pétition "Strasbourg-Stop aux dérives du marché de Noël" circule sur les réseaux sociaux depuis le samedi 14 décembre. Et apparemment elle trouve des habitants pour l'approuver. Il est vrai qu'une autre association, celle des habitants du quartier Gare, a rejoint le mouvement avec les mêmes revendications.


"Un bunker illuminé"

Selon la présidente de l'association des habitants du quartier Gare, Anne-Marie Victor, il s'agit surtout de supprimer les mesures de sécurité. Ces contrôles, notamment aux check-points, pèsent sur les habitants qui se sentent dépossédés de leur libre-circulation. "Chaque année...notre cité est transformée en bunker illuminé...", s'insurge-t-elle.

Ils réclament donc un débat autour de cette sécurité. Ils ont déjà obtenu des réponses, notamment de l’adjoint à la sécurité de la ville de Strasbourg, Robert Herrmann, qui leur a rappelé qu’il s’agit de consignes venant de l’Etat. Sans la mise en place de ces contrôles et mesures de sécurité, pas de marché de Noël !


Pas de parc d'attractions

Oui mais voilà, le problème est beaucoup plus large pour les associations en question. Pour elles, le risque est grand que Strasbourg ne devienne un parc d’attractions et que petit à petit le centre-ville ne se vide de ses habitants. Elles soulignent l’opposition de la municipalité à l’expansion de la location de courte durée avec, ce qui leur semble contradictoire, son soutien au développement d’opérations comme le marché de Noël ou "Strasbourg mon amour".
 
Un touriste sur le marché de Noël de Strasbourg.
Un touriste sur le marché de Noël de Strasbourg. © Jean-Marc LOOS. MAXPPP

Les habitants du centre-ville rappellent aux élus que ce sont eux qui font l’âme de la ville, que celle-ci ne se décrète pas, ne se construit pas à coups d’événements plus ou moins commerciaux. Ils vont même jusqu’à craindre qu’un jour, la situation ne soit similaire à celle de Venise ou de Barcelone. Strasbourg ne doit pas devenir une ville-musée, un décor pour une espèce de fiction sur le thème du Père Noël. La ville ne doit pas appartenir aux deux millions de visiteurs de Noël, c'est ainsi qu'elle a perdu de sa magie.
 

"Dérives marchandes et sécuritaires"

D’où cette volonté d’un débat autour de l’avenir de ce genre d’opérations. Les signataires de la pétition souhaitent pouvoir exprimer leur ras-le-bol. Cette période de l’année devient toujours plus difficile à vivre, disent-ils, à cause de l’inaccessibilité du centre-ville due à la sécurité et à l’absence de transports en commun dans l’ellipse insulaire. C’est pourquoi ils ont interpellé les candidats aux élections municipales à Strasbourg, espérant ainsi mettre cette thématique dans la campagne.

"Nous attendons qu'ils nous disent comment stopper les dérives marchandes et sécuritaires de Strasbourg Capitale de Noël."Un débat est organisé vendredi 20 décembre à 17h30 à la librairie Kléber à Strasbourg. Peut-être certaines têtes de liste apporteront-elles un début de solution.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
marchés de noël noël événements sorties et loisirs polémique société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter