Strasbourg : pic de pollution atmosphérique, bus et trams seront gratuits les 25 et 26 février

L'Eurométropole de Strasbourg déclenche son plan pollution en raison d'un épisode de pollution aux particules fines qui touche le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. Les transports en commun seront gratuits jeudi 25 février et vendredi 26 février.

 

Bus et trams seront gratuits jeudi 25 février en raison d'un pic de pollution atmosphérique.
Bus et trams seront gratuits jeudi 25 février en raison d'un pic de pollution atmosphérique. © Jean-Marc Loos/MaxPPP

Après le Haut-Rhin, le Bas-Rhin est à son tour touché par un pic de pollution de type "mixte", issu à la fois des particules sahariennes, de la combustion et des épandages agricoles. "Compte tenu des conditions anticycloniques ce phénomène particulaire débuté lundi se poursuit aujourd'hui sur l'ensemble de la région à l'exception du département des Vosges. Les procédures d'informations et recommandation sont réenclenchées aujourd'hui pour les départements 08, 10, 51, 52, 54, 57, 58 et 67, et le département 68 passe quant à lui en procédure d'alerte par persistance dès aujourd'hui ", indique ATMO Grand Est ce 24 février. 

Selon Météo-France une faible perturbation est attendue dans la nuit de jeudi à vendredi depuis la façade ouest de la région Grand Est, et sera accompagnée de légères précipitations qui pourront contribuer au lessivage des particules en suspension dans l'atmosphère. Toutefois des incertitudes persistent sur la progression de cette perturbation jusqu'au plateau lorrain et le fossé rhénan. En conséquence les procédures seront levées ce vendredi sur les départements 08, 10, 51, 52 et 55. Les procédures d'alerte seront maintenues sur les départements 54, 57, 67, 68 et 88.

En conséquence, l'Eurométropole de Strasbourg a déclenché son plan d’actions renforcées contre la pollution atmosphérique. Il prévoit une tarification spéciale pour les transports en commun jeudi 25 février : la gratuité des transports en commun du réseau CTS (bus, tram), un forfait spécial « pollution air » à 2,50 euros l’aller-retour sur le Réseau 67. Un tarif réduit s'appliquera également pour la location d'un vélhop (3 euros la journée) dans les boutiques Centre, Gare, Université, Koenigshoffen et Schiltigheim. Ces mesures seront reconduites le vendredi 26 février.

Lors d’un épisode de pollution, des recommandations sanitaires et comportementales sont indiquées notamment pour les populations sensibles (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes âgées, personnes souffrant de troubles cardiaques ou respiratoires.

Les préfectures du Bas-Rhin et du Haut-Rhin prennent des mesures

En vue de limiter cette pollution, la préfète du Bas-Rhin a décidé de mettre en oeuvre les mesures d’urgence suivantes à partir du 25 février 2021 à 6 heures :

Secteur des transports :

• Sur le réseau autoroutier et les routes à chaussée séparée, la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules est abaissée de 20 km/h sans descendre en dessous de 70 km/h. Pour les autocars et poids lourds (>3,5 t) cette baisse de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée ne s’applique pas sur les tronçons limités à 130 km/h. Les contrôles de vitesse et anti-pollution sur route sont réalisés sur les axes concernés.

Secteur résidentiel :

• Tout brûlage à l’air libre de déchets verts est interdit – sauf pour motif de sécurité publique. Les dérogations au règlement sanitaire départemental, art. 84 sont suspendues 
• L’utilisation du bois et de ses dérivés comme chauffage d’agrément dans tous les logements, dès lors qu’il n’est pas une source indispensable de chauffage, est interdit

Secteur industriel et de la construction :

• Les sites responsables localement des émissions les plus importantes mettent en oeuvre les dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation ICPE en cas d’alerte à la pollution de niveau 1
• Les travaux générateurs de poussières (chantier de démolition…) sur les chantiers ne peuvent être réalisés que si un arrosage permettant l’abattage des poussières est mis simultanément en oeuvre 

Secteur agricole :

• Les opérations de brûlage à l’air libre des résidus agricoles sont interdits jusqu’à la fin de l’épisode

Collectivités :

• Les feux d’artifice sont interdits
• Les collectivités ayant défini des plans d’urgence mettent en oeuvre les actions les plus adaptées.

La préfecture du Haut-Rhin a pris des dispositions similaires. Ces mesures pourront être reconduites en fonction des prévisions d'ATMO Grand Est.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement transports en commun économie transports