• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Strasbourg : le Pont Citadelle devient le Pont Citadelle André Bord

Le pont de la Citadelle bientôt rebaptisé
Le pont de la Citadelle bientôt rebaptisé

Le Pont Citadelle construit à l’occasion de l’extension du tram D vers la ville de Kehl, en Allemagne, sera bientôt rebaptisé. Dès le 28 août prochain, il s’appellera officiellement Pont Citadelle André Bord. 

Par Marie Coulon

L’arrivée du tramway strasbourgeois jusqu’à Kehl en avril dernier…un moment historique, salué de part et d’autre du Rhin, qui n’aurait pas été possible sans la construction du Pont Citadelle.

L’ouvrage d’art qui permet au tram de traverser le bassin Vauban s’est vu décerner en 2016 le Grand prix national de l’ingénierie, avant d’être inauguré au printemps dernier.

2 300 tonnes d’acier, 40 mètres de hauteur…c’est le cinquième pont à relier Strasbourg à l’Allemagne. Une portée symbolique qui sera renforcée par une nouvelle appellation à la fin du mois.

L’Eurométropole annonce en effet qu’une cérémonie de dénomination aura lieu le lundi 28 août à 16 h au pied du Pont Citadelle, rebaptisé Pont Citadelle André Bord.

Un nom qui n’a pas été choisi par hasard puisque l’ancien homme politique alsacien André Bord est considéré comme l’un des artisans de l’amitié franco-allemande.

Qui est-ce ?


Né en 1922 à Strasbourg,  André Bord avait fui l'Alsace et les nazis fin 1941 avant de s'engager dans la Résistance, de combattre avec la Brigade Alsace-Lorraine, et de débuter une carrière politique en 1950.

L'ancien secrétaire d'Etat à l'intérieur, André Bord, avec le ministre des finances François-Xavier Ortoli, le ministre de l'intérieur Raymond Marcellin et le secrétaire d'Etat à l'économie, Jacques Chirac, le 18 décembre 1968 / © AFP
L'ancien secrétaire d'Etat à l'intérieur, André Bord, avec le ministre des finances François-Xavier Ortoli, le ministre de l'intérieur Raymond Marcellin et le secrétaire d'Etat à l'économie, Jacques Chirac, le 18 décembre 1968 / © AFP

André Bord a été député du Bas-Rhin de 1958 à 1981, président du conseil général du département de 1967 à 1979 et du conseil régional d'Alsace de 1973 à 1977.

Ministre des anciens combattants sous plusieurs gouvernements, il a aussi présidé, à partir de 2002, la Fondation Entente franco-allemande.

Son nom reste également associé à l’histoire du Racing club de Strasbourg Alsace, dont il a été président de 1979 à 1985.

Grande figure locale, André Bord est décédé en 2013, à l’âge de 90 ans.


A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer