Cet article date de plus de 4 ans

A Strasbourg : premier chantier urbain de géothermie profonde en France

L'outil de forage entre en action le 14 juin 2017 sur le site de l'ancienne raffinerie de Reichstett. Si ces premiers tests de géothermie profonde sont concluants, la centrale de cogénération devrait à terme alimenter le nord de Strasbourg en électricité, en eau chaude et en chaleur.
A Vendenheim, sur l'ancien site de la raffinerie de Reichstett, il n'y a plus de pétrôle mais des idées pour alimenter une partie de la ville de Strasbourg en énergie. Des idées qui pourraient prendre la forme d'une centrale de cogénération produisant en même temps de l'électricité, de l'eau chaude et du chauffage.

Avant que cette idée ne devienne réalité, il va falloir procéder à toute une série de tests. A commencer par creuser très profondément dans le sol pour aller chercher à plus de 4 kilomètres de profondeur de l'eau chaude qui sera ensuite reconvertie en énergie.
Un premier puits test va être creusé entre les mois de juin et d'octobre à l'aide d'un outil de forage déjà installé. 

Si ces premiers essais sont concluants, un deuxième puits sera creusé dans la foulée, à partir du mois d'octobre 2017. Ce n'est qu'après validation de ces forages préalables que la centrale pourrait alors définitivement voir le jour.
Le calendrier table sur une construction de la centrale en mars 2018, pour un début de production d'électricité dans le courant de 2019.

durée de la vidéo: 01 min 51
Premier chantier de géothermie profonde


Comment ça marche ?

La géothermie permet d’exploiter les réserves d’eau naturellement chaude présentes dans les profondeurs de la Terre pour l'utiliser sous forme de chaleur, d'électricité et d'eau chaude. 


Plusieurs avantages sont mis en avant par l'Eurométropole et Fonroche Géothermie, l'entreprise en charge des travaux :

 

Des enjeux considérables

L'électricité fournie par la future centrale alimenterait le réseau urbain du nord de Strasbourg. La chaleur servirait aux serres horticoles, aux équipements industriels, aux réalisations tertiaires et aux logements proches du site.

Si la centrale voit le jour, 40 millions d'euros seront au total investi sur ce projet qui devrait employer 40 personnes sur les opérations de forage.
Deux autres projets de ce type sont envisagés à Illkirch-Graffenstaden et à Eckbolsheim.


Pour en savoir plus sur le projet de Vendenheim et l'évolution du projet

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables énergie environnement société