Strasbourg : quatre jeunes hommes identifiés pour soixante-sept vols commis dans des voitures

C'est un chiffre impressionnant : 67 vols ont été commis dans des voitures par quatre jeunes qui agissaient ensemble, entre novembre 2018 et juin 2019. Trois d'entre eux sont déjà en prison pour des faits similaires, ils comparaitront devant le tribunal judiciaire de Strasbourg le 18 mars 2021.

Image d'illustration
Image d'illustration © Jean-Luc Flémal. MaxPPP.

Après plusieurs mois d'une enquête "longue et minutieuse", selon le communiqué de la police du Bas-Rhin, les policiers de l’unité de recherches judiciaires de la sûreté départementale du Bas-Rhin ont réussi à identifier les auteurs de 67 vols, dont 59 dits "à la roulotte" (il s'agit de vol à l'intérieur d'un véhicule) et trois vols par effraction, commis entre novembre 2018 et juin 2019 sur les communes de Schiltigheim et Strasbourg.

Les quatre auteurs de ces vols sont des jumeaux de 18 ans et leurs deux amis, de 17 et 19 ans. L'un des jumeaux a été interpellé à son domicile strasbourgeois mercredi 3 février, les trois autres ont été extraits de leurs maisons d'arrêt de Colmar, Mulhouse et Nancy, pour être mis en garde à vue à l'hôtel de police de Strasbourg. 

Les butins ne sont pas de grande valeur, souvent des objets aperçus à travers la vitre : des GPS, des CD, des bonbons, des câbles, un peu de monnaie... Grâce au recoupement des plaintes, l'exploitation de la vidéo-surveillance et les relevés réalisés sur les véhicules, les enquêteurs ont mis au jour "ce quatuor déjà très désagréablement connu des services de police", précise Joël Irion, porte-parole de la police du Bas-Rhin. 

Leur mode opératoire était très souvent le même : ils oeuvraient ponctuellement, sous l'effet de l'alcool, au hasard de leurs trajets, presque exclusivement dans des parkings souterrains.

Dans ces "vols à la roulotte", les propriétaires des véhicules ont porté plainte pour pouvoir obtenir le remboursement de la fenêtre cassée ou de la serrure brisée, dont le coût est très souvent supérieur aux objets volés à l'intérieur du véhicule. 

La police met en garde les automobilistes : ne laissez rien en évidence dans un véhicule, même un sac de sport ou un support de GPS peuvent donner envie à des voleurs de passer à l'acte, comme dans ce tweet qui rappelle les conseils les plus simples :

Les quatre hommes sont convoqués au tribunal judiciaire de Strasbourg le 18 mars 2021. A l'issue de leur garde à vue, ils ont regagné leur domicile pour l'un et leurs maisons d'arrêts pour les trois autres. Ils sont poursuivis pour vol, aggravé pour l'avoir commis en réunion. Ils risquent cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société