Strasbourg : station-outils pour réparer son vélo encore vandalisée, "la ville le sait et s'en fout"

Installée derrière la gare de Strasbourg (Bas-Rhin) et immédiatement vandalisée en juin, l'une des trois stations-outils demeure inutilisable. Un citadin mécontent interpelle la mairie au moyen d'un message sur carton, mais la situation est connue : la réparation aurait lieu en novembre.
Depuis son installation derrière la gare puis sa dégradation en juin 2020, la station de réparation autonome pour cyclistes n'aurait toujours pas été réparée.
Depuis son installation derrière la gare puis sa dégradation en juin 2020, la station de réparation autonome pour cyclistes n'aurait toujours pas été réparée. © Vincent Ballester, France Télévisions (France 3 Alsace)
Elle avait été inaugurée en grande pompe en juin 2020... et immédiatement vandalisée dans la foulée. L'une des trois stations-outils pour réparer son vélo en autonomie attend toujours d'être réparée. Elle est inutilisable, tous les outils ayant été volés après le cisaillage en règle de leurs câbles d'acier.

Cette station-outils est située rue Georges Wodli (voir sur la carte ci-dessous), derrière la gare, et à côté de l'espace de la Grenze. Elle devait être réparée assez vite, d'après l'ancien adjoint en charge des vélos, Jean-Baptiste Gernet. La commande des outils de rechange laissait présager qu'au mois de juillet, l'affaire serait réglée.
 
Mais la réparation ne semble pas avoir eu lieu. Un bout de carton a été accroché sur la borne, avec écrit en violet "EN PANNE (Depuis 2 mois, et la ville le sait, et elle s'en fout)". Sans doute un cycliste exprimant son mécontentement.

France 3 Alsace a demandé à Sophie Dupressoir, conseillère municipale (Génération.s) en charge des mobilités, s'il y avait eu réparation puis un nouveau vandalisme ou non. "Je ne crois pas que cette borne a été remise en état puis revandalisée. C'est un problème qu'on a à cause du covid : les délais d'acheminement des pièces de rechange sont devenus très longs."
 
Un cycliste a placardé un message exprimant son mécontentement vis-à-vis de la non-réparation de la station-outils.
Un cycliste a placardé un message exprimant son mécontentement vis-à-vis de la non-réparation de la station-outils. © Vincent Ballester, France Télévisions (France 3 Alsace)

"On hérite de cette situation [Jeanne Barseghian (EELV) n'avait pas encore été investie maire; ndlr]. On aurait pu privilégier un fournisseur local, mais on doit respecter le contrat."

Il est vrai que le contrat a littéralement été signé à une autre époque. On n'imaginait pas une désorganisation pour longtemps des chaînes de production à l'échelle mondiale, due à une pandémie de coronavirus ayant tué un million de personnes.
 
Les outils manquants pourraient être de retour d'ici le mois de novembre.
Les outils manquants pourraient être de retour d'ici le mois de novembre. © Vincent Ballester, France Télévisions (France 3 Alsace)

Va-t-il falloir encore attendre longtemps, pour le cycliste mécontent à l'origine du carton attaquant la municipalité ? Non, rassure Sophie Dupressoir. Elle table sur la livraison et la réinstallation des outils pour le mois de novembre. En attendant, il existe d'autres moyens de réparer son vélo.

Une autre station-outils, celle de la place Dauphine à proximité du centre commercial Rivétoiles, avait aussi été abîmée. Précisément au niveau de la pompe à vélo, à cause d'un usage trop intensif. Pas d'outils à changer cette fois : la municipalité avait pu assez rapidement la remettre en état.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo transports faits divers