Strasbourg : un ticket de transport vous coûtera plus cher dès l'été 2023

La Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) a annoncé, le 9 mars, l'augmentation du prix des tickets et de certains abonnements aux trams et bus dès le 1er juillet 2023. Une hausse provoquée par l'explosion des coûts de l'énergie.

Des hausses, mais pas pour tout le monde. La Compagnie des transports strasbourgeois a dévoilé, le 9 mars 2023 lors d'une conférence de presse, sa nouvelle tarification qui entrera en vigueur dès le 1er juillet. Alain Jund, vice-président de l’Eurométropole en charge des mobilités, Patrick Maciejewski, président du conseil d’administration de la CTS, et Emmanuel Auneau, directeur général de la CTS ont annoncé une augmentation du prix du ticket de transport à Strasbourg, ainsi que de certains abonnements. 

Pour les voyageurs occasionnels, le ticket aller simple augmentera de 20 centimes, de 1,70 euro à 1,90 euro, hors coût d'acquisition d'un ticket rechargeable. Le carnet de 10 tickets passera lui de 13,20 à 17,10 euros. Le pass 3 jours et le ticket Trio 24h, qui permet de voyager sur tout le réseau à trois personnes durant 24h augmenteront aussi pour atteindre le prix de 10,20 euros

Pour inciter les voyageurs, et les habitants à ne pas se garer sur la voirie, mais bien dans des parkings relais surnommés P+R, le tarif de stationnement est reste inchangé. "Il faut aussi rappeler que pour les détenteurs d'un abonnement à la CTS, il est possible de garer son véhicule dans ces parkings de façon illimité et gratuitement", indique Alain Jund. 

Tarifs en hausse pour certains abonnements

Les abonnés verront eux aussi les tarifs de la Badgéo augmenter, mais pas tous. Les abonnements gratuits pour les moins de 18 ans, déjà utilisés par près de 70.000 jeunes, resteront inchangés. Toutefois, les abonnements mensuels pour les 4-17 ans ne résidant pas dans l'Eurométropole de Strasbourg augmenteront de 40 centimes d'euros, soit un coût total de 28 euros. Le tarif sera le même pour les 18-25 ans et les 65 ans et plus

Les abonnés ayant entre 26 et 64 ans devront s'acquitter d'une somme de 560 euros pour l'année, contre 518 euros actuellement. L'Eurométropole précise qu'avec l'intégration du remboursement employeur de 50%, le coût "supplémentaire ne sera que de 2€ par mois". 

Notre objectif est de soutenir les personnes les plus modestes qui doivent faire face à l'inflation

Alain Jund, vice-président de l’Eurométropole en charge des mobilités

Toutefois, les prix de l'ensemble des abonnements avec une tarification solidaire, qui permettent aux plus modestes de bénéficier d'une réduction des tarifs, seront gelés.  "Il est important de maintenir ces tarifs. Notre objectif est de soutenir les plus modestes qui doivent faire face à l'inflation", précise le vice-président de l’Eurométropole en charge des mobilités. Le nombre d'ayants droit à cette tarification augmentera également, avec la revalorisation des seuils de 4%. Les nouveaux coefficients familiaux passent à 370€ pour le QF1, 582€ pour le QF2 et 795€ pour le QF3. 

Un budget qui explose  

Pour justifier cette hausse des tarifs, la CTS avance les hausse drastiques des coûts énergétiques pour l'entreprise depuis l'invasion russe en Ukraine. "Seul 25% du budget est payé par les usagers. Il faut donc rééquilibrer. De plus, la dernière modification tarifaire n'a eu lieu qu'en 2018-2019", ajoute Alain Jund. 

Alors que les tarifs de l'électricité et du gaz ont explosé pour les particuliers, il n'en est pas moins pour les entreprises, et plus particulièrement la CTS qui utilise ces énergies à plus de 85% pour le fonctionnement des transports en commun. "Le budget énergie est passé de 4 millions d'euros en 2014 à 26 millions en 2023, déplore Emmanuel Auneau, L'année prochaine, la hausse devrait être moindre". Toutefois, la hausse des tarifs "ne permettra pas de rééquilibrer totalement le budget" qui a explosé.

En parallèle, l'Eurométropole a précisé les dates de ses nouveaux projets d'infrastructures sur les réseaux de bus et de trams. 

  • 15 mars 2023 : La station Starcoop ouvrira le 15 mars 2023 sur la ligne de tram D
  • 3 avril 2023 : Mise en service de la ligne 18 autour du marché-gare. La navette permettra d'accéder au magasin Ikea en transport. 
  • 28 août 2023 : De nouvelles lignes, dites "structurantes", seront inaugurées. La L8 ira du Neuhof à la Meinau, la L8 rejoindra le Port autonome de Strasbourg jusqu'à l'arrêt de tram Baggersee. 
  • Fin novembre 2023 : Extension de la ligne G jusqu'à l'arrêt Vauban Rotterdam. 

Concernant les travaux du tram nord à Strasbourg, les discussions sont toujours en cours, et des annonces devraient être faites par la municipalité dès le 15 mars.