Strasbourg : une dégradation homophobe sur le drapeau arc-en-ciel du quartier européen

Le drapeau arc-en-ciel dessiné sur le sol de l'avenue de l'Europe, à Strasbourg (Bas-Rhin), a été vandalisé. Une inscription homophobe y a été tracée, a-t-on appris le dimanche 23 mai.

C'est un vandalisme unaniment condamné à Strasbourg (Bas-Rhin), qui se veut zone de liberté pour les LGBTQIA+ (lesbiennes, gays, bisexuel(le)s, transgenres, queers, intersexes, asexuel(le)s, et autres : cliquez sur le sigle pour les définitions). Une inscription à caractère homophobe y a été découverte le dimanche 23 mai 2021.

Elle a été tracée sur le drapeau arc-en-ciel décorant un trottoir de l'avenue de l'Europe, à deux pas du très fréquenté parc de l'Orangerie. Le drapeau se trouve plus précisément sur le pont de la Rose blanche, à deux pas du Conseil de l'Europe et de la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH, voir sur la carte ci-dessous).
 


La municipalité de Strasbourg a réagi officiellement par voie de communiqué, tard dans la soirée. Elle dénonce, "unanimement", une "inscription injurieuse et à caractère discriminatoire" sur un drapeau qui "symbolise le droit de vivre en paix et d'aimer librement". L'ensemble du conseil municipal rappelle "avec force" que "chacune et chacun doit pouvoir vivre et aimer librement à Strasbourg".

Cet acte homophobe intervient pile une semaine après l'inauguration d'une rame de tramway aux couleurs de l'arc-en-ciel. Cette dégradation homophobe aura permis à la ville de réitérer son soutien à la communauté LGBTQIA+. L'inscription sera très rapidement effacée, et le drapeau retrouvera toute la vivacité de ses couleurs.
 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité