Street art : Dan 23, le graffeur écolo de Strasbourg qui éveille les consciences

durée de la vidéo : 00h01mn24s
Rencontre avec le graffeur DAN23 ©Éric Vial, France Télévisions

C'est l'Alsace insolite ! Le graffeur Dan 23 est strasbourgeois, mais sa notoriété est internationale. Il peint à la bombe et au pinceau depuis les années 80 dans les villes du monde entier. Les armoires électriques, les piliers de ponts, les vieux murs moches, les immeubles dans les quartiers sont ses supports préférés. Son but : "réveiller les consciences sur les enjeux écologiques et climatiques".

Vous l’avez forcément rencontré près de chez vous. Un oiseau, un insecte, un mammifère aux couleurs très vives ; bien souvent une phrase qui accompagne ses œuvres, et en bas du dessin, dans un petit carré, trois lettres et un chiffre : Dan 23.

Vous êtes devant une œuvre de street art (art urbain) du graffeur strasbourgeois, né en 1971 à Szczecin (Pologne), sélectionné par la ville de Paris en 2012 pour peindre un immeuble parmi "les 100 graffeurs les plus connus au monde".

"C'est Dan, comme Daniel Bussière. Et 23 parce que ma mère est de la Creuse. J'ai vécu dans la Creuse. Le 23 est un chiffre qui m’a toujours accompagné" précise l’artiste".

Dan 23 graffe dans les villes depuis les années 80. Sa technique picturale" lui vient de l'aquarelle par laquelle il a commencé". Aujourd’hui, il peint à la bombe, mais aussi au pinceau, ce qui donne un caractère particulier et unique à ses œuvres urbaines.

Un des premiers au monde à réaliser du live painting

Repéré par des musiciens de hip-hop, Dan 23 est d’abord amené à se produire sur scène en graffant en live pendant que les groupes jouent : le live painting. Il est l'un des premiers artistes à réaliser des œuvres dans une telle configuration.

En 1994, il arrive à Strasbourg pour étudier le dessin. Il commence à graffer des humanistes sur les murs "pour le fun" : Mère Teresa de Calcutta, Nelson Mandela, Rosa Parks… La curiosité le pousse à s’intéresser à leurs discours, leurs messages et leurs combats. Il constate qu’ils ont tous un point commun : "la volonté de préserver notre Terre, l’environnement, et le respect de la Nature". Dan 23 se dit alors touché par "la foi écologiste".

Je veux faire prendre conscience à celui qui regarde mon graff de la destruction du vivant. J'espère qu'il n'est pas trop tard

Dan 23

Il décide alors de peindre des animaux et des insectes pour faire "prendre conscience" aux populations de "la destruction du vivant". Dan23 investit les armoires de câblages électriques de Strasbourg (Bas-Rhin), puis d’autres villes. Il est régulièrement arrêté par la police pour ses graffs qu’il réalise sans aucune autorisation. Ses œuvres sont immédiatement effacées et repeintes par les services municipaux.

La naissance d'un courant artistique à Strasbourg

Mais touché par la sensibilité et le talent de l'artiste, le directeur du Sirac (Service de l'information et de la régulation automatique de la circulation) de Strasbourg, lui donne l’autorisation de peindre sur son mobilier urbain. C'est le commencement "d'un véritable courant artistique qui est né dans cette ville". Désormais à Strasbourg (Bas-Rhin), les armoires électriques sont presque toutes peintes par des artistes, "la Ville nous soutient, nous aide et fait de nos œuvres un argumentaire touristique et artistique contemporain".

Dan 23 considère que ses peintures sont d’abord un outil pédagogique. Elle vise à sensibiliser le public."Bien sûr que je suis un artiste engagé !". Dans son atelier de travail, il expose ses toiles et ses disques vinyles peints. "Toutes mes toiles portent le nom d’une chanson. La musique est au cœur de ma vie. Je peins en musique". Sur son site internet, chacune de ses œuvres est accompagnée par un extrait musical.

Auteur de plusieurs livres d’art qui relate son travail dans les villes du monde entier, Dan 23 vient de sortir un nouveau livre de ces graffs intitulé "Un Autre monde est possible, un autre regard sur la destruction du vivant". " J’offre ce livre gratuitement à tous ceux qui viennent me voir. J'en ai tiré 10.000 exemplaires". Il ajoute que "tous les chiffres que je donne sur la situation de la Terre et du climat et qui accompagnent mes dessins sont sourcés".

L'atelier de peinture de Dan 23 se trouve au 120 Grand’Rue à Strasbourg. L'entrée est libre. Il faut passer par la Galerie Delphine Courtay, profitez-en pour découvrir l'artiste exposé. Une petite porte coulissante sur la gauche s'ouvre aux amoureux du street art et de l'art urbain. Tous les visiteurs reçoivent gratuitement le livret, Un Autre monde est possible.

Vous connaissez un endroit ou un personnage insolite en Alsace et vous voulez le faire connaitre ? N'hésitez pas à contacter par e-mail l'Alsace insolite eric.vial@francetv.fr. L'Alsace insolite, une collection de reportages à découvrir sur france.tv.

L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité