Tarifs du gaz : après une flambée des prix, des clients d'Électricité de Strasbourg en colère s'unissent

Info France 3 Alsace. Depuis le mois d'octobre, plusieurs habitants de Strasbourg ont vu leurs factures de gaz s'envoler. D'après leur fournisseur Électricité de Strasbourg (ÉS), ces clients ne sont pas concernés par le bouclier tarifaire. Ces derniers s'estiment pris en étau et se sont rapprochés d'une association de consommateurs.

Malgré la mise en place du bouclier tarifaire sur les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz en octobre 2021 par Jean Castex, certains Strasbourgeois ont vu leurs factures exploser. Non convaincus par les réponses apportées par leur fournisseur, Électricité de Strasbourg (ÉS), une cinquantaine de clients se sont unis et sont soutenus par une association de consommateurs. Une information France 3 Alsace.

653€. Voici ce qu'a lu Kaïdre Bendjama sur sa facture de gaz le 10 janvier 2022 : "un montant astronomique par rapport à la même période l'an dernier". Cet habitant du quartier de la Montagne Verte est l'un de ces Strasbourgeois qui a eu la mauvaise surprise de voir le montant s'envoler.

En octobre 2021, pour contrer la hausse spectaculaires du prix du gaz, le gouvernement l'a bloqué en instaurant un "bouclier tarifaire". Ainsi, les clients qui ont souscrit au tarif réglementé de vente (TRV) du gaz n'ont pas vu leurs tarifs augmenter. Sauf que depuis 2019, les nouveaux clients sont automatiquement soumis aux prix du marché, librement fixés par les différents fournisseurs. En effet, les TRV disparaitront en 2023.

Le bouclier étendu aux ménages exclus des tarifs réglementés, mais pas pour ÉS

"Quand Jean Castex a instauré ce bouclier, il ne pouvait le faire que sur les tarifs réglementés, explique François Carlier, délégué général de l'association de consommateurs Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV), dont les clients d'ÉS se sont rapprochés. Mais depuis, le gouvernement a étendu le bouclier aux consommateurs qui ont souscrit à une offre de marché."

Une extension introduite dans la loi de finances 2022 : "Le gouvernement ne peut cependant pas obliger aux fournisseurs d'appliquer ce bouclier sur les tarifs de marché. Il peut seulement leur conseiller de le faire, en l'échange d'une compensation financière", précise François Carlier. 

Une situation "infernale"

"La plupart des fournisseurs en France ont accepté, mais pas ÉS", complète le délégué général de l'association. Pourquoi ? "De ce que m'a dit ÉS, au moment où le Premier ministre a bouclé les prix, ses tarifs de marché étaient supérieurs au tarif réglementé. Ils ont suivi les recommandations de leur fédération professionnelle, qui a indiqué qu'il ne fallait pas suivre", explique François Carlier. 

Résultat, les factures des clients d'ÉS, soumis à une offre de marché, enflent. Une situation "infernale" pour la CLCV : "On leur répond d'aller voir ailleurs, mais ÉS a un quasi-monopole à Strasbourg ! Il n'y a rien d'autre."

Début mars, Kaïdre Bendjama et sa compagne ont écrit à Électricité de Strasbourg pour réclamer l'application des mesures de blocage sur leur facture de gaz. En réponse, le fournisseur leur indique que "[leur] contrat n'entre pas dans le périmètre du bouclier tarifaire"

"La crise est là pour durer, et il est évident que les conseils pour consommer un peu moins proposées par ÉS comme une solution ne sont pas suffisants, et sont déjà appliqués par la plupart des consommateurs. Nous sommes dans un marché libéralisé sur le plan législatif, mais nous restons captifs dans les faits de la politique commerciale d'ÉS", se désole Kaïdre Bendjama.

ÉS menace de couper le gaz aux clients réfractaires

Fin mars 2022, Electricité de Strasbourg a demandé, par lettre, au couple de régler son retard de paiement. Contacté par France 3 Alsace, les Strasbourgeois indiquent qu'ils ont choisi de régler la somme correspondant au tarif du bouclier tarifaire qu'ils demandent à voir appliqué, soit 74% de la somme due.

À la mi-avril, le couple a reçu une deuxième lettre de leur fournisseur, plus incisive cette fois. ÉS leur réclame les 26% restants avant le 4 mai 2022, sous peine de leur couper le gaz entre avril et octobre : "Cette menace de coupure est une action particulièrement agressive", réagit le couple.

On est obligé de suivre ce qu'on nous a dit.

Électricité de Strasbourg (ÉS)

Contacté par France 3 Alsace, ÉS répond que les personnes s'estimant lésées ne répondent pas aux conditions du bouclier tarifaire : "L'ensemble des conditions a été décidé au niveau du gouvernement. On est obligé de suivre ce qu'on nous a dit", commente l'entreprise. ÉS rappelle qu'une foire à questions (FAQ) est disponible sur leur site internet pour savoir si un client est éligible ou non à ce bouclier. 

En cette fin avril, une cinquantaine de particuliers se sont manifestés suite à la publication d'un post Facebook alertant sur les tarifs élevés du gaz à Strasbourg. L'association CLCV a écrit au ministère de la Transition écologique pour pouvoir éclaircir cet imbroglio. Le médiateur de l'énergie a également été saisi : "Maintenant, la question de l'hiver prochain se pose. Le gouvernement veut prolonger le bouclier jusqu'à la fin 2022. Mais la situation ne peut pas s'éterniser, surtout que les prix vont continuer à augmenter", prédit le délégué général de CLCV.

ES Bouclier Tarifaire by France3 Alsace on Scribd

Kaïdre Bendjama invite tous les clients d'ÉS a vérifier leur facture de gaz, et a mis en place un document qui résume le contexte et leur démarche. Si vous pensez être concerné par la situation, vous pouvez le contacter à l'adresse suivante : litigegazstrasbourg@gmail.com

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité