“Une tonne de déchets par semaine” : Sikle, les composteurs de Strasbourg collectent les déchets organiques à vélo

Sikle récupère les déchets organiques des restaurateurs pour les valoriser. / © Sikle
Sikle récupère les déchets organiques des restaurateurs pour les valoriser. / © Sikle

Avec Sikle, les restaurateurs se mettent au compostage à Strasbourg. Depuis janvier, les salariés et les bénévoles sillonnent les routes à vélo pour récupérer et valoriser les déchets organiques.

Par Léna Romanowicz

L'initiative strasbourgeoise Sikle - les composteurs de Strasbourg vise à valoriser les déchets organiques des restaurateurs pour produire du compost local. Dans leur démarche écologique, les composteurs urbains ont choisi le vélo comme outil de travail.
 

La collecte à vélo 

Depuis le mois de janvier, les caisses bleues de Sikle ne passent pas inaperçues dans les rues de la ville. À vélo et équipés d'une remorque cargo pouvant tracter 150kg de déchets, les salariés et les bénévoles rencontrent les restaurateurs. En cohérence avec leur démarche écologique, le vélo est un outil de travail indispensable.
 

Le compostage c'est un deuxième métier
- Joakim Couchoud, porteur du projet Sikle 

 
 

19 partenaires

Les composteurs de Strasbourg compte 19 partenaires dont des restaurateurs et des bars. "On a de plus en plus de demandes, le concept répond à un besoin des restaurateurs", déclare Joakim Couchoud, éco-conseiller de Sikle. Pour Vincent, le responsable du salon de thé Grand'Rue, "ça représente 60% à 70% de poubelles en moins et c'est un gros geste pour la planète". Dans le salon de thé, les déchets organiques sont variés, "ça va des épluchures aux coquilles d'oeuf, et au retour d'assiettes". Pour profiter des collectes de Sikle, les restaurateurs doivent s'abonner pour un coût estimé "entre 50 et 150 euros par mois, soit 5 à 6 centimes par couvert pour la restauration".
 

C'est de 60 à 70% de poubelles en moins
- Vincent, responsable du Salon de thé Grand'Rue


Partenaire depuis les débuts de Sikle, Vincent voudrait aller plus loin en "allant voir comment ça fonctionne dans les sites de compostage".
 


Des ordures au compost

Avec leur initiative, les composteurs de Strasbourg veulent réduire l'impact énergétique lié aux incinérations de déchets. Selon Sikle, "la moitié des déchets des restaurateurs sont organiques et 80% d'entre eux sont composés d'eau". Après la collecte, les deux salariés et la dizaine de bénévoles entament la phase de compostage dans leurs différents sites. "À 2, 3 km du centre-ville nous avons des petits sites de compostage, c'est un deuxième métier. Désormais, on souhaite développer des sites de compostage urbains", précise Joakim Couchoud. "Une fois que le compost est mûr, d'ici quatre à six mois, le compost est distribué aux usagers des jardins familiaux qui ont donné une participation financière", poursuit-il.

 
Les partenaires et les sites de compostage de Sikle. / © Sikle
Les partenaires et les sites de compostage de Sikle. / © Sikle

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus