Transport: la SNCF dévoile son plan pour "reconquérir" les usagers et relancer le trafic TER dans le Grand Est

Alors que le taux d’occupation de ses trains peine à dépasser la barre des 10% dans le Grand Est depuis le début du déconfinement, la SNCF et la région ont lancé, vendredi 12 juin 2020, une vaste opération promotionnelle pour relancer les TER. Voici ce qu’il faut retenir.

Rendre les TER attractifs cet été
Rendre les TER attractifs cet été © Photo PQR/L'Est Républicain, MaxPPP

L’impact de la crise du Coronavirus continue de se faire sentir pour la SNCF. Depuis le début du déconfinement, l’entreprise affiche une reprise à faible vitesse avec une fréquentation qui peine à retrouver son niveau d’avant la crise, pour les TGV comme pour les TER. 

"Alors que depuis 2017 l’attractivité des TER n’a cessé d’augmenter sous l’impulsion des politiques régionales, la crise sanitaire de la COVID-19 a brutalement stoppé cette tendance", a déclaré la compagnie publique dans un communiqué de presse diffusé vendredi 12 juin 2020.

Dans le Grand Est, si le nombre de trains en circulation continue d’augmenter, avec 79% d’entre eux en service quotidiennement contre 60% en mai dernier, un usager sur trois seulement y a repris place. Le taux d’occupation moyen atteint péniblement les 9%.

Trois axes enregistrent une affluence plus importante :

• Mulhouse-Bâle omnibus : taux moyen variant de 10 à 15%

• Ligne 4 (Paris-Troyes-Mulhouse/Dijon) : de 9 à 18% en mai, jusqu’à 39% en juin

• Ligne 1 Vallée de la Marne : de 10 à 18% en mai, jusqu’à 26% en juin

 

Des réductions et des billets à prix cassés

Face à ce constat, la SNCF et les Régions viennent de lancer une opération baptisée "TER de France" ainsi qu'un "plan été" visant à "redonner confiance et envie dans ce mode de transport aux multiples avantages". De quoi reconquérir à grand coup de mesures commerciales les usagers occasionnels comme les fidèles.

 

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles !

-Frank lacroix, directeur général TER à la SNCF-

 

Pour ces derniers, dans le Grand Est la validité des cartes d’abonnement arrivant à échéance fin 2020 est prolongée de deux mois et des réductions sont offertes sur les cartes Primo et Presto jusqu’au 31 décembre. 5 euros au lieu de 20 pour la carte Primo, 15 euros au lieu de 30 pour la carte Presto. Au total, 20.000 personnes sont concernées dans la région, qui détient le record du plus grand nombre d'abonnés de l'Hexagone.

 

 

Pour le reste des mesures nationales, outre les deux millions de billets vendus entre 1 et 10 euros en juillet et en août, la SNCF a acté :

 

Oui au vélo dans les TER du Grand Est

Dans le Grand Est, l’emport des vélos est autorisé, là où dans d’autres régions, il a été interdit. Les cyclotouristes y sont donc les bienvenus. Pour preuve, à la gare de Mutzig, l’offre des vélos va être étendue pour donner l’opportunité aux usagers de se balader en TER et en bicyclette.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région grand est sncf économie transports vacances sorties et loisirs trafic