"Les trois brigands doivent se sentir bien seuls" : le livre d'or du musée Tomi Ungerer à Strasbourg

Le livre d'or du musée Tomi Ungerer, à Strasbourg, est ouvert à tous. Chacun peut y apporter sa petite note, hommage, dessin ou simple signature. Certaines épitaphes sont originales, d'autres sont drôles ou émouvantes. 
Aperçu du livre d'or du musée Ungerer à Strasbourg.
Aperçu du livre d'or du musée Ungerer à Strasbourg. © Vincent Lemiesle, France 3 ALsace
Il y a le musée, avec ses oeuvres et ses documents: plus de 11.000 dessins de Tomi Ungerer sont à voir, à revoir ou à découvrir au musée qui lui est consacré, à Strasbourg. Et puis il y a le livre d'or : il est à vous, pour vous, écrit par vous. On peut s'y épancher, rendre hommage aux talents de l'artiste, ou simplement faire un dernier adieu à l'artiste. Petit florilège illustré.
  

Trois salles drôles, originales et étonnantes ! Quelle source de créativité (qui) vient de s’éteindre. Merci Tomi !


09/02/2019 Tomi a rejoint le nuage bleu
 

Sincères condoléances à la Famille
Sincères condoléances à l’Alsace
Sincères condoléances à la France
Sincères condoléances à l’Europe
Sincères condoléances à l’Amérique
Sincères condoléances à l’Humanité

 
"Tomi a rejoint le nuage bleu", entre autres petits mots adressés à Tomi Ungerer sur le livre d'or du musée.
"Tomi a rejoint le nuage bleu", entre autres petits mots adressés à Tomi Ungerer sur le livre d'or du musée. © Vincent Lemiesle, France 3 Alsace


Les trois brigands doivent se sentir bien seuls…

Nicolas, Delphine et Aurélien
 
Signé Nicolas, Delphine et Aurélien...
Signé Nicolas, Delphine et Aurélien... © Vincent Lemiesle, France 3 Alsac


Merci mon cher Tomi pour ces 35 années d’amitié et de coopération. Ton génie reste vivant à travers le monde !

 
Signé Robert, 35 années d'amitié...
Signé Robert, 35 années d'amitié... © Vincent Lemiesle, France 3 Alsace


Bienvenue là-haut, Tomi ! Le dieu du dessin
 

Un dessinateur anonyme rend hommage au dieu du dessin
Un dessinateur anonyme rend hommage au dieu du dessin © Vincent Lemiesle, France 3 Alsace
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture tomi ungerer