Une adolescente traînée par un bus sur 50 mètres à Strasbourg : un défaut mécanique à l'origine de l'accident

Une adolescente de 13 ans souffre d’une entorse à la cheville et de plusieurs contusions après avoir été traînée par un bus sur une cinquantaine de mètres, jeudi 15 janvier. Son pied est resté coincé dans la porte alors que le car démarrait. La CTS évoque un dysfonctionnement mécanique.

Il est 7h30, au matin du jeudi 15 février. Dans le quartier du Neudorf, à Strasbourg (Bas-Rhin), une adolescente de 13 ans s’apprête à prendre dans le bus C8, à la station Kibitzenau. Elle commence à monter à bord quand les portes se referment sur elle.

Alors que son pied droit reste coincé dans la porte, le bus démarre. La jeune fille se retrouve traînée sur une cinquantaine de mètres avant qu’un passager ne donne l’alerte au chauffeur pour qu’il s’arrête.

Les faits sont rapportés par nos collègues des Dernières Nouvelles d’Alsace qui ont pu échanger avec la mère de la victime. Hospitalisée, l'adolescente souffrirait de multiples contusions dont une entorse à la cheville. Son état aurait entraîné la délivrance d’une incapacité de travail de sept jours. La mère de la victime aurait l’intention de porter plainte pour blessures involontaires.

Contactée, la directrice de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) se dit bouleversée. "Ce type d’accident n’était jamais arrivé sur le réseau", déclare Amandine Carré-Charter, qui précise que le car incriminé a été mis aux ateliers juste après les faits pour inspection et pour comprendre les causes exactes du dysfonctionnement de la porte. Les premières observations concluent en effet à un incident mécanique. "Normalement, quand quelque chose bloque la fermeture de la porte d’un bus, celle-ci doit se rouvrir automatiquement. Mais là, il y a eu un défaut de fonctionnement", conclut la responsable de communication.

Selon Amandine Carré-Charter, le bus faisait, comme tout le reste de la flotte de la CTS, l’objet de contrôles réguliers. Par souci de sécurité, tous les cars de la même marque et de la même série ont été retirés du circuit d’exploitation pour être vérifiés. Mais pas d’incidence sur le trafic, les bus mis au dépôt pour inspection ont pu être remplacés. La CTS dispose d’une flotte totale de 246 bus et 110 tramways.