Variant Delta dans le Bas-Rhin : un nouveau cluster de covid-19 identifié dans l'entreprise Caddie de Dettwiller

Un nouveau cluster de contaminations au variant Delta a été identifié dans une entreprise du Bas-Rhin, indique jeudi 24 juin l’Agence régionale de santé. Il s'agit de l'entreprise Caddie de Dettwiller, où treize cas positifs sont recensés parmi les 140 salariés.

Le variant Delta continue sa progression dans le Bas-Rhin
Le variant Delta continue sa progression dans le Bas-Rhin © Alexandre MARCHI/Maxppp

Sa progression inquiète les autorités sanitaires. Le variant Delta a été détecté dans une entreprise du Bas-Rhin, indique jeudi 24 juin 2021 l’Agence régionale de santé Grand Est à France 3 Alsace. Un nouveau cluster qui touche l'usine Caddie de Dettwiller dans laquelle travaillent 140 salariés. Treize d'entre eux, essentiellement affectés à la production, ont été testés positifs au covid-19.  Une cinquantaine de cas contacts sont également en cours de traçage, indique l'ARS, "dans un contexte de co-voiturage important d’une part et d’un rassemblement festif le samedi 19 juin au soir dans la commune d’autre part"

"Les cas sont arrivés les uns après les autres, de personnes se plaignants de courbatures", explique Stéphane Dedieu, le PDG de Caddie. "Ce que nous avons tout de suite fait, c’est de tester un maximum de nos collaborateurs. Nous avons identifié les cas contacts. Nous continuons à tester tout le monde".

Craignant des répercussions à l'échelle de la commune, l'ARS, en lien avec la préfecture a décidé la mise en place de mesures spécifiques d’urgence pour prévenir une flambée des contaminations. Un renforcement des mesures barrières sera instauré lors des élections régionales et départementales du dimanche 27 juin et une campagne de vaccination ciblée pour les personnes non encore vaccinées sera organisée par le centre du Zornhoff à Monswiller vendredi 25 juin et samedi 26 juin de 8h30 à 20h. Par ailleurs, dès la semaine prochaine, une campagne de dépistage PCR salivaire sera organisée conjointement avec l’Éducation Nationale à l’école primaire de Dettwiller.

Plus d'une soixantaine de cas dans le Bas-Rhin

Il s'agit du deuxième cluster détecté dans le département depuis le début du mois. Le 12 juin dernier, l’ARS avait déjà dû déclencher un "plan d'action immédiat" après la détection d'un foyer de contaminations à ce même variant au sein de la Haute école des arts du Rhin (HEAR) à Strasbourg. Plusieurs professeurs et élèves avaient été infectés. L’établissement avait dû fermer ses portes dans la foulée.

Le variant Delta du coronavirus, représente désormais "entre 9 et 10%" des nouveaux cas positifs en France, en forte progression par rapport à la semaine dernière, avait indiqué mercredi 23 juin le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres.

"Des disparités territoriales existent", avait-il détaillé, précisant que "le variant Delta représentait 12% à 13% des contaminations en Ile-de-France", "70% des cas positifs détectés" dans les Landes et qu'il était aussi responsable de "plusieurs clusters" dans le Bas-Rhin, ajoutant qu’"une soixantaine de cas ont été détectés". 

La semaine dernière, sur 578 prélèvements positifs réalisés dans le Grand Est, 70, soit 12,1%, correspondaient à des suspicions de mutation L452R portée par le variant delta, dont 50 dans le Bas-Rhin et 8 dans le Haut-Rhin. Des chiffres auxquels s'ajoutent désormais les treize nouveaux cas.

Le département placé "sous surveillance"

La part du variant dans les infections est donc croissante, laissant peu d'espoir de voir la rapidité des contagions s'enrayer. "Malheureusement, on pense que c'est perdu d'avance. Parce qu'on voit ce qui se passe en Angleterre, en Israël, dans d'autres pays, et il prend le dessus. Du moment qu'un virus est plus infectieux et qu'il y a des mutations nouvelles, forcément, il prend l'avantage. C'est ce qui va probablement se passer et il peut-être à l'origine d'une nouvelle vague", affirme Samira Fafi-Kremer, directrice de l'Institut de virologie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

Le variant initialement détecté en Inde, a-t-il pu se propager en Alsace à partir du cluster de la HEAR ? Pour le savoir, un rétro-tracing est en cours de réalisation indique l’ARS. Dans le reste de la région, quatre cas été dénombrés la semaine dernière dans le Haut-Rhin mais le recensement se poursuit.

En attendant, le Bas-Rhin considéré par le gouvernement, au même titre que les Landes, comme "particulièrement sensible" reste placé sous surveillance, malgré une situation épidémique stable. La circulation virale y reste faible. Le taux d’incidence du virus est désormais passé sous la barre des 30 nouveaux cas pour 100 000 habitants.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société