VIDEO - Allemagne : les tours de la centrale nucléaire de Philippsburg, proche de l'Alsace, ont été dynamitées

Deux tours de refroidissement de la centrale nucléaire de Philippsburg, près de Karlsruhe en Allemagne, ont été dynamitées ce jeudi 14 mai. La production d'électricité de cette centrale du Bade-Wurtemberg, située à proximité de l'Alsace, avait été arrêtée en décembre 2019. 
La première tour de refroidissement de la centrale s'affaisse sur elle-même, le jeudi 14 mai 2020
La première tour de refroidissement de la centrale s'affaisse sur elle-même, le jeudi 14 mai 2020 © EnBW
La centrale nucléaire de Philippsburg, au nord de Karlsruhe (Bade-Wurtemberg) est située à 46 km de Lauterbourg (Alsace). Mise en service en 1979, elle est à l'arrêt depuis fin 2019. Jeudi 14 mai, ses deux tours de refroidissement, hautes de 150 mètres, ont été démolies à l'explosif. Elles se sont affaissées sur elles-mêmes à 6h05, à quelques secondes d'écart.
 
La première tour de la centrale nucléaire de Philippsburg est en train de s'affaisser, jeudi 14 mai, vers 6h05.
La première tour de la centrale nucléaire de Philippsburg est en train de s'affaisser, jeudi 14 mai, vers 6h05. © EnBW
En raison de la pandémie de covid19, aucun horaire n’avait été précisé, pour éviter les attroupements. La seule information donnée par le producteur d'électricité EnBW (Energie Baden-Wurtemberg) était que cette démolition devait intervenir entre jeudi matin et vendredi soir.  
Beaucoup d'habitants des environs sont venus très tôt jeudi matin, regroupés dans les champs alentour, pour ne pas rater ce moment, "historique" pour beaucoup. EnBW a publié les vidéos de cet événement sur son site internet. Voici l'une d'elles :
 
EnBW, le producteur d’énergie, a travaillé pendant quatre ans sur cette démolition. 1.100 trous remplis de dynamites ont été percés dans les deux tours. Greenpeace avait projeté un slogan la nuit précédente sur l'une des tours : "faire de la place à la transition énergétique". L'organisation environnementale a soutenu la destruction des tours, demandant des investissements encore plus massifs dans la transition énergétique et les énergies renouvelables.
 
La place libérée par les tours sera utilisée pour construire un grand convertisseur de courant, sur le tracé d'une future autoroute électrique nord-sud, pour desservir les foyers et villes du Bade-Wurtemberg. En effet, avec la construction massive de parcs éoliens dans le nord de l'Allemagne, l'enjeu consiste à transporter cette électricité vers le sud du pays, moins bien équipé. Les lignes électriques nord-sud arrivent en effet à saturation. L'Allemagne doit construire d'urgence des autoroutes électriques, lignes à très haute tension, de 2 gigawatts. Les gravas des tours seront d'abord déblayés et analysés, mais devraient rester sur place pour la construction du nouveau convertisseur.
 
La deuxième tour s'effondre à son tour, quelques secondes après la première.
La deuxième tour s'effondre à son tour, quelques secondes après la première. © EnBW

Cette démolition intervient dans le cadre de la transition énergétique (Energiewende, littéralement le "virage énergétique") débutée en 2011 en Allemagne, juste après la catastrophe de Fukushima. La chancelière Angela Merkel avait alors annoncé la mise à l'arrêt de toutes les centrales nucléaires du pays à l'horizon 2020. Cet objectif est désormais reporté à 2022.

Dans le Bade-Wurtemberg, quatre réacteurs sont concernés. Le premier réacteur de Philippsburg a été arrêté en 2011, le deuxième en décembre 2019. Le dernier du Land encore en activité, celui de la centrale de Neckar-Westheim, devrait être mis à l’arrêt d'ici 2022.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
allemagne international nucléaire environnement