• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

VIDEO - Le cat yoga, un yoga en compagnie de chats, une discipline en vogue

Les chats déambulent librement dans la salle pendant les séances de yoga permettant la rencontre entre l'animal et l'humain. / © Document remis/Fanny Roederer
Les chats déambulent librement dans la salle pendant les séances de yoga permettant la rencontre entre l'animal et l'humain. / © Document remis/Fanny Roederer

Si tous les adeptes du yoga connaissent la position du chat, peu ont tenté d'atteindre le bien-être absolu en compagnie de ces petits félins. Le cat yoga, ou yoga avec les chats, est une discipline en vogue. Illustration à Vendenheim (Bas-Rhin) où les séances sont complètes longtemps à l'avance.

Par Judith Jung

Maîtres yogis par excellence, les chats ont une incroyable facilité à s'étirer dans tous les sens, inspirant même certaines positions de yoga. Alors pourquoi ne pas les inviter à se joindre aux séances de pratique et ainsi accentuer la sensation de bien-être et favoriser l'interaction entre l'humain et l'animal?

C'est une idée de plus en plus en vogue, née aux Etats-Unis et de plus en plus répandue en France. Une discipline notamment développée en Alsace, à Vendenheim (Bas-Rhin) par Eva Markgraf, professeure de yoga et amoureuse des chats.

Les chats, quand il sont en train de se lever après avoir dormi, ils font du stretch [...]. Mon chat, il dort en torsion. Il a des pattes sur un côté, il dort sur le dos, des pattes de l'autre côté. Ce sont vraiment des maîtres yogi innés.

Et cela fonctionne, les cours d'une heure qu'elle propose depuis trois ans sont complets longtemps à l'avance. Les chats permettraient d'atteindre des sommets de relaxation.
 
Les chats voyagent de corps en corps à la rencontre des participants et à la recherche du meilleur coussin / © Emmanuelle Gambette/France 3 Alsace
Les chats voyagent de corps en corps à la rencontre des participants et à la recherche du meilleur coussin / © Emmanuelle Gambette/France 3 Alsace

Tout a commencé le jour où Eva Markgraf a adopté un chat au sein de l'association strasbourgeoise Era (Ethique et respect animal), qui récupère les chats de la fourrière ou ceux qui ont été abandonnés dans la capitale alsacienne. "On avait posé un chat sur moi, et puis il ne bougeait plus, je suis restée zen, c'était une très bonne expérience", explique une participante.
 

En rencontrant les bénévoles de l'association, toujours en quête de familles pour leurs protégés, elle s'est dit qu'amener les petits félins à certains de ses cours de yoga apaiserait encore davantage les participants et permettrait, peut-être, aux chats de trouver de nouveaux propriétaires
  

Les chats, des boules d'énergie positive

"Nos chats se baladent librement dans la salle pendant la séance de yoga, explique Fanny Roederer, présidente de l'association Era, qui n'est pas peu fière du succès de cette formule - ce dimanche 28 avril, deux séances étaient proposées avec 26 participants par séance - Il y a des gens sur liste d'attente. La présence des chats permet de travailler sur l'appréhension qu'ont certaines personnes face aux chats, d'autres utilisent ce moment pour approfondir leur rencontre avec l'animal."

On ressent l'énergie des chats tout au long de la séance
Une participante

 
Une sorte de ronronthérapie, en compagnie de Titi, Andrew ou Mousse, qui fait du bien. "On ressent l'énergie des chats tout au long de la séance. Les entendre miauler, c'est que du bonheur", lâche cette participante. Elle reviendra certainement, permettant à l'association Era et à ses chats de trouver des fonds et de nouveaux toits. La donation minimum pour participer au cours est de 15 euros. 
 

L'association de Fanny Roederer s'appuie sur ces recettes pour payer les frais vétérinaires, notamment. "En 2018, nous avons récupéré 1.128 chats dans notre refuge, détaille-t-elle. Nous avons dépensé 163.000 euros de frais vétérinaires pour leur assurer une bonne santé avant qu'ils ne partent en famille" Actuellement, l'association s'occupe de 200 chats dont 50 sont au refuge et les autres dans des familles d'accueil.
 

Sur le même sujet

SNCF/privé David Valence

Les + Lus