VIDEO. Quand des pères Noël traversent Strasbourg en paddle

Publié le
Écrit par Claire Peyrot .
Finis les traîneaux et les cheminées ! C'est désormais en paddle et sur les flots que se balade le père Noël à Strasbourg. Il vient même en bande en cette période de l'avent pour promouvoir son sport favori. Une mise en jambe fraîche et aquatique pour voguer vers le 25 décembre.

Finis les traîneaux et les cheminées ! C'est désormais en paddle et sur les flots que se balade le père Noël à Strasbourg. Il vient même en bande en cette période de l'avent pour promouvoir son sport favori. Une mise en jambe fraîche et aquatique pour voguer vers le 25 décembre.

C'est une armada qui n'est pas passée inaperçue ce samedi 3 décembre sur les flots de l'Ill à Strasbourg : 17 pères et mères Noël ont fait le tour de la ville non pas en traîneau mais en paddle. 

Partis de la plaine des bouchers, ils ont vogué vers le centre-ville, juchés sur les planches à la force de leurs bras. Malgré les 6 degrés dans l'air et 5 dans l'eau, ils affichaient un grand sourire. Surtout en arrivant vers la Petite France où la masse des badauds les a applaudis chaleureusement.

Ces animateurs d'un jour n'étaient pas employés par la Ville de Strasbourg pour ajouter au folklore des marchés de Noël, mais de simples amateurs de la discipline qu'ils pratiquent d'ordinaire par des températures plus clémentes.

"On est une ville d'eau, la ville du fleuve argent. C'est très sympa de visiter les abords en paddle, d'être sans moteur, à la force des bras. Il n'y a pas que l'Ill et l'Aar, il y a un bout du Rhin, le Rhin Tortu, la Bruche, il y a beaucoup de possibilités" explique Trucmuche. "Là, ce qui nous plait, c'est de revoir le parcours sous un autre ciel, sous une autre saison."

Des particuliers assez farfelus pour prendre leurs pagaies et leurs paddles en plein mois de décembre pour faire le tour de la ville. Farfelus mais pas fous. Sous leurs capes, les pères Noël flottants étaient bien équipés : combinaisons et chaussons en néoprène, gilets de secours, secouristes à proximité pour limiter les risques.

Leur motivation était toute simple, mais elle a ravi les passants qui ont pu les apercevoir : pratiquer une de leurs disciplines favorites dans une période moins propice au sport. À moins que la perspective du vin chaud et des mannele à l'arrivée les ait convaincus de tenter l'aventure.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité