Cet article date de plus de 3 ans

Le zoo de l'Orangerie sème la zizanie

Les écologistes du conseil municipal de Strasbourg ont voté contre l'attribution d'une subvention de 270.000 euros au zoo de l'Orangerie. Soucieux du bien-être animal, ils estiment que le projet d'évolution des lieux ne va pas assez vite.

Au zoo de l'Orangerie
Au zoo de l'Orangerie © France 3 Alsace
Ce n'est pas la première fois que le zoo de l'Orangerie enflamme le débat au Conseil Municipal de Strasbourg. Philippe Bies (PS), dénonçant en 2016, un "modèle totalement dépassé".

Un peu d'histoire

Ce zoo, très apprécié des visiteurs qui se promènent dans le parc, a connu des hauts et des bas dans sa longue histoire. 


Créé en 1895, le zoo ne compte plus qu'une chèvre et une mère poule avec ses 14 poussins en 1928, raconte sur son site l'association des Amis du zoo de l'Orangerie et "L'entretien du parc coûte de plus en plus cher"


Bien plus tard, dans les années 60, il devient le premier centre de réintroduction de la cigogne en Alsace. Puis sous Pierre Pflimlin, alors maire de Strasbourg, la ville finance au début des années 80 la construction de la grande cage aux singes.

Un parc zoologique à espèces locales

La Ville a d'abord pris en charge l'entretien du zoo, puis elle attribue depuis 1949 une subvention aux Amis du zoo qui se charge de l'acquisition des animaux et de l'embellissement du site. 

L'association, constituée de bénévoles, envisage en 2009 de déménager le zoo pour créer ailleurs "un parc zoologique de grand style". 

Aujourd'hui, le zoo abrite 470 animaux de 48 espèces différentes. Un nouveau projet d'évolution est à nouveau. L'idée est de privilégier les espèces plus européennes (adieu les macaques de Tonkéan, les lynx de Sibérie !) et d'améliorer les enclos. Un groupe de travail doit rendre ses conclusions au mois de mai. Le projet sera soumis à l'avis du public.
durée de la vidéo: 01 min 50
Quel avenir pour le zoo de l'Orangerie ? ©France 3 Alsace




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux sorties et loisirs