Un ultra-trail en famille : "l'UTMB Alsace passe devant la maison, c'est magnifique de vivre ça ensemble, à domicile !"

Le plus grand circuit mondial de trails, l'UTMB (Ultra-trail du Mont-Blanc), fait étape en Alsace du 17 au 20 mai 2024. L'occasion pour les Wachenheim, originaire de Bischoffsheim (Bas-Rhin), de se lancer en famille dans une aventure faite d'efforts et de défi.

Dans la famille Wachenheim, demandez la fille : Anaïs, 19 ans, étudiante en alternance en hygiène et sécurité environnementale et pompier volontaire. Elle s'alignera dimanche 19 mai sur le trail des Pèlerins, 34 km et 1 280 mètres de dénivelé positif entre Barr et Obernai. Le père, Serge, 58 ans, tentera lui de boucler les 116 km du trail des Païens, qui le fera grimper 4 200 mètres de dénivelé à travers sentiers viticoles et châteaux-forts de la région. Le fils, Tom, 16 ans, est lui trop jeune pour prendre le départ de l'une des quatre épreuves de cette 2e édition du trail Alsace Grand Est by UTMB, étape du grand circuit mondial proposé par les organisateurs du mythique trail du Mont-Blanc.

Mais il est de tous les entraînements ou presque, partage les reconnaissances du terrain avec sa sœur et son papa, et sera, durant l'effort, au bord de la route pour assurer soutien moral et logistique, au côté de sa maman, Anne. Elle qui apprécie également la course à pied, mais lui préfère la plongée, a choisi de vivre cette aventure dans les coulisses de l'événement : bénévole au cœur de l'organisation, elle assurera également l'assistance matérielle et morale lorsqu'Anaïs et Serge s'élanceront ce dimanche 19 mai en milieu de matinée : Serge depuis Orschwiller (Bas-Rhin) pour plus de 20 heures de course, Anaïs depuis Barr pour tenter de parcourir les 34 km de son parcours en moins de 8 heures.

"Le parcours d'Anaïs, c'est bon, j'ai les étapes, je sais où je pourrai l'attendre", énonce la mère de famille, alors que tous sont penchés sur les cartes des parcours et les temps de passage prévus. "Surtout, tu n'oublies pas le ravito saucisson!" glisse sa fille dans un sourire gourmand. "Et toi, Serge, avec un départ à Orschwiller à 10h30, où penses-tu que nous pourrons nous retrouver avec des affaires de rechange ?", poursuit Anne. "À mon avis, à la zone de ravitaillement d'Andlau, c'est bien... Tu auras fini avec Anaïs, et je pourrai au moins changer de chaussettes si on s'est pris la pluie, prendre du chaud si besoin..."

Une première pour Anaïs sur 34 km, et pour Serge sur 116 km

L'essentiel est calé pour la famille, et c'est bien ainsi. Car malgré leur expérience et leurs années de course à pied, des semaines d'entraînement et de préparation, tous se jettent un peu dans l'inconnu.

"C'est une première pour moi, une telle distance, avoue Anaïs, avec quelques inquiétudes autour de la météo et des ampoules qui sont apparues pendant sa préparation, mais surtout un large sourire à l'idée de se lancer. L'an dernier, j'ai vu mon père et mon copain participer déjà, et l'engouement, l'ambiance, m'ont tout de suite donné envie de m'inscrire. C'est un objectif qui est né en famille, mais c'est aussi un défi personnel, un dépassement de soi, et une fierté de pouvoir le relever ici, dans notre belle région."

"Pour moi aussi, la distance est inédite, en tout cas en trail, sur ce format, explique Serge. J'ai par le passé participé au marathon des sables, au Maroc, mais c'est une épreuve en étapes. Et mon expérience est surtout celle des courses sur route... Là, c'est bien sûr plus vallonné, et c'est peu dire, il faudra gérer la longueur de l'effort, se montrer pugnace, laisser passer les moments difficiles qui sont inévitables, je le sais bien..."

Seule une évacuation en ambulance m'empêchera d'arriver!

Serge Wachenheim, participant au trail des Païens, 116 km

C'est dans le sillage de Serge, amateur de course à pied depuis plus de 30 ans, que l'aventure familiale a démarré. Dès leur plus jeune âge, Anaïs et Tom suivent leurs parents, puisque Anne s'y est mise aussi, dans les sentiers qui bordent leur maison, entre vignes et forêts, à Bischoffsheim, au pied du Mont-Saint-Odile.

Son ascension est d'ailleurs au programme des quatre tracés de l'UTMB Alsace, qui sillonnent le centre de la région à travers vignobles et châteaux - le Haut-Koenigsbourg, le Hohlandsbourg, Ottrott, le Landsberg, pour n'en citer que quelques-uns. "C'est magnifique de pouvoir vivre ça à domicile, savoure Serge Wachenheim. Quand j'ai vu que le parcours passait devant la maison, ça m'a tout de suite titillé d'en être..."

Quatre épreuves, 6 000 participants

Ils seront, avec Anaïs et Serge, plus de 6 000 à vouloir rallier l'arrivée à Obernai. Quatre épreuves sont proposées : le mythique 100 miles pour quelque 700 "Chevaliers", du nom donné à l'épreuve-reine du week-end, qui auront 171 km à parcourir et 19 ascensions à réaliser, pour 6 300 mètres de dénivelé positif. Soit, pour les plus rapides, environ 18 heures de course, et pour tous, une barrière horaire fixée à dimanche midi, pour un départ donné vendredi 17 mai à 20h : deux nuits d'efforts donc, et des heures de souffrance, et de plaisir, paraît-il...

Dimanche 18 mai sera ensuite donné, quasi simultanément depuis Orschwiller et Barr (Bas-Rhin), le départ du trail des Païens (116 km pour 4 200 m de dénivelé positif) et des Pèlerins (34 km pour 1280 m de dénivelé positif). Enfin, lundi aura lieu le trail des Celtes (50 km et 1990 m de dénivelé positif), au départ de Barr à 7h30.

Dimanche, Anaïs et Serge ne disputeront donc pas la même épreuve, mais partageront les mêmes efforts au même moment. Et c'est promis, dès que la jeune fille aura fini son épreuve, elle rejoindra sa maman et son frère pour accompagner la fin de course de son papa, histoire de boucler tous ensemble l'aventure sur la ligne d'arrivée.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité