Histoires 14-18 : Le saillant de Saint-Mihiel

Publié le Mis à jour le

A la fin de l'année 1914, le front s'est stabilisé mais les Allemands sont parvenus à prendre une partie de territoire qui s'enfonce dans les lignes françaises. Un saillant au sud de la Meuse va devenir une préoccupation de tous les instants pour l'état-major français...

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Pendant 4 longues années, la ville de Saint-Mihiel s'est retrouvé à la pointe d'un secteur de 200 km occupé par les allemands. Une situation représentant alors une menace permanante par rapport à la place forte de Verdun...

En effet, après l'échec des allemands dans la Marne, les allemands décidèrent d'encercler Verdun. Prise par surprise, la ville est rapidement détenue par l'ennemi. Une ligne de 20 km se crée à travers les positions françaises menaçant alors directement les voies de communication.

Tout le secteur de Saint-Mihiel devient rapidement un laboratoire de la guerre de position : parois bétonnées avec créneaux d'observation, banquettes de tir, niches à grenades... Tout est minutieusement calculé et le résultat est bien là. Pendant plus d'un an, le camp français va multiplier ses assauts mais en vain. 

Résultat, 2500 habitants de la petite ville de Saint Mihiel sont pris en otages par les allemands. Ils se servent des habitants comme véritables "boucliers humains" afin de dissuader l'artillerie française de pilonner la ville...

Saint-Mihiel ne sera libérée qu'en 1918, lorsque le secteur de Paris sera repris par les Américains. 


Retrouvez ci-dessous notre épisode :
durée de la vidéo: 01 min 29
Histoires 14-18 : Le saillant de Saint-Mihiel ©France 3

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité