CARTE - Ils sont beaux, grands et vénérables: découvrez les arbres remarquables d'Alsace

Le tilleul de Bergheim, planté il y a sept siècles, est un des plus vieux arbres de France. / © Museo
Le tilleul de Bergheim, planté il y a sept siècles, est un des plus vieux arbres de France. / © Museo

En Alsace, douze arbres ont été distingués par l'association ARBRES pour leurs caractéristiques exceptionnelles: ils sont majestueux, pluricentenaires, spectaculaires. Pour les protéger, ils ont été labellisés "arbres remarquables", un statut qui les élève au rang de patrimoine.

Par vincent.lemiesle

Avec Georges Feterman, professeur agrégé de sciences de la vie et de la Terre, les arbres ont trouvé un allié de poids. Du moins pour les plus remarquables d'entre eux.  En 1994, Georges Feterman fonde, avec deux acolytes, l'association ARBRES, acronyme signifiant "Arbres remarquables: bilan, recherche, études et sauvegarde". L'objectif est de préserver ces arbres qui ont en commun d'être exceptionnels. Quelques années plus tard l'association crée un label pour mieux les protéger.

"On a inventé en 2000 un label «arbre remarquable de France» qui a cette vocation de protéger mais qui n’a pas de valeur juridique. En créant un évènement autour d’un arbre, pour lequel on remet le label, on contribue à sa protection puisque l’arbre prend de l’importance. Un panneau est posé à côté de lui, l’expérience montre que c’est extrêmement protecteur", explique Georges Fetermann.
 
Panneau au pied d'un des mélèzes de Durmenach (68), posé l'année de sa labellisation, en 2016. / © Museo
Panneau au pied d'un des mélèzes de Durmenach (68), posé l'année de sa labellisation, en 2016. / © Museo

Inventorier, faire connaître et protéger les arbres remarquables de France, telle est la mission que se donne l'association présidée par Georges Feterman. A ce jour, quelque 500 arbres ont été labellisés en France, dont 12 en Alsace, qu'on peut localiser sur la carte ci-dessous.  
 


Comment sont sélectionnés les arbres remarquables ?

« Il n’y a pas de critères millimétriques, c’est vraiment un ensemble de caractéristiques. On a un comité de labellisation, cinq membres, qui se prononce et qui accorde le label. On essaie de garder au label un statut élevé, en étant très sélectif, pour honorer le gratin des arbres", explique Georges Feterman. 
 
Le poirier du chemin rural dit Eichenfeldweg à Daubensand, dans le Bas-Rhin, labellisé en mai 2017. / © Museo
Le poirier du chemin rural dit Eichenfeldweg à Daubensand, dans le Bas-Rhin, labellisé en mai 2017. / © Museo


Un patrimoine national

"On voudrait que ces arbres remarquables soient reconnus comme patrimoine de notre pays." C'est dans cette optique que Georges Feterman, avec Jean-Pierre Duval et Caroline Breton, a filmé les plus spectaculaires d’entre eux en sillonant la France. Une cinquantaine d'arbres remarquables, en tout, sont à l'honneur dans ce documentaire dont deux en Alsace: les mélèzes de Durmenach et le tilleul de Bergheim.
 


Un statut légal

L'objectif du film est de contribuer à faire reconnaître les arbres remarquables comme patrimoine national, pour ouvrir ensuite la voie à une législation les protégeant efficacement. La démarche de l’association pour obtenir ce statut légal des arbres remarquables a reçu le soutien de personnalités comme Alain Baraton, Erik Orsenna, Allain Bougrain-Dubourg et Francis Hallé.
 
Le chêne rouge de Mollau / © Philippe Mercklé
Le chêne rouge de Mollau / © Philippe Mercklé
 

Le recensement en région

Au niveau local, des correspondants engagés dans la protection, peuvent faire des propositions de labellisation. Comme Emmanuelle Planchon, dans le Bas-Rhin, qui propose une liste d'arbres remarquables sur une page du conseil départemental. Ou comme Philippe Mercklé, au conseil départemental du Haut-Rhin. Il a publié un inventaire de 500 arbres remarquables du département, dont plus d'une centaine en ligne sur infogeo.fr. "L'objectif est de faire connaitre au grand public le patrimoine arboré départemental qui est très riche, ça n’a aucune valeur réglementaire. L'association ARBRES distingue des arbres d’intérêt national, nous on a des critères moins sélectifs", explique Philippe Mercklé.
 
De gauche à droite: le chêne géant d'Oberlarg, le chêne de Saint-Ulrich, le sequoia de Riquewihr, quelques-uns des arbres remarquables du Haut-Rhin inventoriés par Philippe Mercklé. / © Philippe Mercklé
De gauche à droite: le chêne géant d'Oberlarg, le chêne de Saint-Ulrich, le sequoia de Riquewihr, quelques-uns des arbres remarquables du Haut-Rhin inventoriés par Philippe Mercklé. / © Philippe Mercklé

La projection du film a entamé son tour de France en avril 2019, il va se poursuivre tout le long de l'année 2019. Pour les dates en région, voir l'agenda en ligne.
 

Sur le même sujet

Les + Lus