Grève pour les retraites ce mardi 7 février : les chiffres des manifestations dans les Ardennes, l'Aube, la Marne, et la Haute-Marne

Le troisième épisode de la manifestation nationale pour les retraites a eu lieu ce mardi 7 février. La mobilisation a un peu baissé en Champagne-Ardenne.

Jamais deux sans trois. Le gouvernement souhaite réformer le modèle français de retraite, la majorité de la population est contre (selon les sondages), et il y a donc grève nationale. Un nouvel épisode avait lieu ce mardi 7 février 2023.
Les précédentes manifestations nationales ont eu lieu le jeudi 19 janvier, et le mardi 31 janvier. Les chiffres avaient nettement augmenté entre la première et la deuxième, mais ce n'est pas le cas pour cette troisième grève, si l'on en croit les chiffres transmis par les différentes préfectures.
Dans la Marne, 3.200 personnes ont défilé à Reims (moitié moins de personnes en une semaine). Il y en avait 1.000 à Châlons, et 1.500 à Épernay. Il n'y a pas eu de mobilisation à Vitry-le-François, mais les gens ont pu se rendre dans le département voisin, à Saint-Dizier, pour marcher quand même.
Dans l'Aube, moitié-moins aussi à Troyes, avec 2.700 manifestantes et manifestants. On en trouvait aussi 500 à Romilly.
Charleville-Mézières, dans les Ardennes, a eu une petite baisse de régime. Ce sont 5.000 personnes qui ont marché ce mardi pour défendre les retraites.
Baisse de performance aussi dans la Haute-Marne. Les rassemblements ont aligné 1.750 à Chaumont, 1.900 à Saint-Dizier, et 1.500 à Langres.