Manifestations du 1er mai : heurts à Reims et Charleville-Mézières, 3.000 manifestants dans le calme en Haute-Marne

Outre Reims (Marne), plusieurs manifestations ont eu lieu en Champagne-Ardenne ce lundi 1er mai. Près de 3.000 personnes ont marché en Haute-Marne, et 2.000 à Charleville-Mézières. Là-bas, des échauffourées ont éclaté lors de la dispersion du cortège.

Au-delà de la seule ville de Reims (Marne), ce lundi 1er mai 2023, de nombreuses personnes ont manifesté sans histoire en Champagne-Ardenne. Ainsi, elles étaient 600 à Chaumont (Haute-Marne), en baisse, mais 2.300 à Saint-Dizier (Haute-Marne également) selon les chiffres communiqués à France 3 Champagne-Ardenne par les syndicats. 

Du côté de Troyes (Aube), les syndicats évoquent 2.000 personnes. Le chiffre de 2.000 personnes est également évoqué à Charleville-Mézières, cette fois-ci par la police. Le préfet s'est exprimé au sujet d'une "manifestation [où ces 2.000] personnes se sont déplacées dans le calme, conformément à l'itinéraire déclaré". Avant de regretter "qu'à l'arrivée sur le lieu de dispersion de la manifestation, un groupe d'une cinquantaine d'individus s'est désolidarisé du cortège pour rejoindre les abords de la préfecture". Il y dénonce "des exactions", plus précisément "des jets de pétards et de projectiles à l'encontre des forces de l'ordre". Quatre personnes ont été arrêtées.

Un débordement a aussi eu lieu à Reims : un manifestant a été percuté par une voiture, et la traversée urbaine a été envahie par une partie du cortège après sa dispersion.