Champagne. Près de 300 personnes pour Clara Morgane à Cormontreuil (51)

Clara Morgane était en dédicace le samedi 10 février pour la cuvée de champagne de Cazanove à laquelle elle a donné son nom. Lancée le 29 novembre dernier, elle avait pourtant suscité la colère d'un descendant direct du fondateur de la maison de champagne, qui la poursuit aujourd'hui en justice.

La colère des uns peut faire le bonheur des autres. Près de 300 personnes attendaient Clara Morgane le samedi 10 décembre dans la galerie marchande du Cora de Cormontreuil​ (51). Elle y était en séance de dédicaces pour sa cuvée de champagne en partenariat avec la maison de Cazanove.

Peu après la sortie du fruit de leur collaboration le 29 novembre, pourtant, un descendant direct du comte de Cazanove s'indigne. Il refuse que son patronyme soit associé à l'ancienne star du X. Ceux qui se sont déplacésà Cormontreuil, eux, ne semblent pas de cet avis : "C'est une grande personne en France, très importante pour les jeunes comme pour toutes les autres générations."

Je ne dirais pas que c'est un événement national, mais presque


"Je ne dirais pas que c'est un événement national, mais presque", pouvait-on aussi entendre. Beaucoup d'hommes, des femmes, mais aussi des familles sont venus voir l'ancienne actrice qui remercierait presque celui qui la poursuit aujourd'hui en justice : "J'ai l'impression que la France entière sait que j'ai ma bouteille chez Charles de Cazanove". Le descendant de Cazanove semble avoir contribué malgré lui à un joli coup de pub'.

Voir notre reportage :




L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité