Les chauves-souris de plus en plus menacées en Champagne-Ardenne

© Solène Gripon / France 3 Champagne-Ardenne
© Solène Gripon / France 3 Champagne-Ardenne

Alors qu'a lieu la nuit de la chauve-souris ce vendredi, le chiroptère risque de le devenir davantage. Eoliennes, pesticides... leur population ne cesse de baisser : 40% en moins en France en seulement 10 ans. Reportage au parc Argonne découverte.
 

Par FM avec Juliette Poirier

Entre Scratch et Léa, une histoire d'amour est née… Léa a sauvé le bébé chauve-souris tombé au fond de sa grotte au parc Argonne découverte, abandonné par sa mère. Scratch et ses congénères du parc appartiennent à l'espèce des roussettes égyptiennes : frugivores, elles peuvent dévorer 8 à 10 kg de fruits par jour.

En Champagne-Ardenne, les chiroptères en liberté sont nombreux : pas moins de 24 espèces différentes, avec notamment des chauves-souris européennes, plus petites et dévoreuses d'insectes, qui jouent un rôle essentiel pour la biodiversité.
 

Des animaux menacés par les pesticides et les éoliennes


Ce vendredi, c'est la nuit de la chauve-souris à Voncq dans les Ardennes. L'événement est organisé par l'association Re Nard (Regroupement des naturalistes ardennais), très engagée dans le suivi et la protection  des chiroptères, nombreux en Champagne-Ardenne. De plus en plus menacées par un écosystème de moins en moins adapté, les chauves-souris sont pourtant essentielles pour l'environnement.

Mais les pesticides, la disparition des milieux humides, des haies et arbres creux, sans compter l'implantation des éoliennes dans la région, se révèlent être de véritables pièges à chauves-souris et menacent cette espèce protégée. Car contrairement aux a priori, l'homme et la chauve-souris peuvent très bien cohabiter.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

À la découverte de la fabrication de l'eau de Soultzmatt

Les + Lus