Cinq centres de l'Afpa menacés de fermeture dans le Grand Est

Publié le Mis à jour le
Écrit par FM

Les agences nationales pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) concernées sont celles de Reims, Romilly, Faulquemont, Soultz-sous-Forêts et Thionville Yutz.
 

938. C'est le nombre de postes menacés de suppression en France, a annoncé ce 18 octobre l'agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), sur un total de 6 773, d'ici à 2020. Sur 38 centres de formations menacés en France, cinq se situent dans le Grand Est. Deux se situent en Champagne-Ardenne (Reims et Romilly), deux en Lorraine (Faulquemont et Thionville Yutz) et un en Alsace (Soultz-sous-Forêts).

Dans un communiqué, la direction de l'Afpa a précisé que le plan concernerait la suppression de 1 541 postes en CDI d'ici à fin 2020 et la création de 603 autres postes sur d'autres compétences.

Ajouté à cela, les départs naturels à la retraite concerneront 600 personnes.
 

La situation budgétaire de l'Afpa en cause


"L'Afpa est devenue structurellement déficitaire, en raison de l'intensité concurrentielle du secteur de la formation, de la digitalisation de l'offre et du passage à un système d'appels d'offres qui ont révélé sa faible compétitivité", a souligné la direction dans son communiqué.

La région Grand Est a réagi, disant qu'elle "désapprouve vivement cette fermeture". Le président de la région, Jean Rottner, cité dans l'Est Eclair, "réprouve cette décision prise sans concertation préalable".

Selon France Bleu Lorraine, des négociations devraient démarrer dans les prochains jours. Le but sera alors d'élaborer un plan terminé en mars 2019.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité