• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Les cloches vont continuer à sonner tous les matins à 5h40, les habitants du village de Jettingen ont tranché

Les cloches de l'église de Jettingen sonnent tous les matins à 5h40. Une tradition dans cette communauté de paroisses du Sud-Alsace. / © Loïc Schaeffer, France 3 Alsace
Les cloches de l'église de Jettingen sonnent tous les matins à 5h40. Une tradition dans cette communauté de paroisses du Sud-Alsace. / © Loïc Schaeffer, France 3 Alsace

A Jettingen (Haut-Rhin), touche pas à la tradition! Ni aux cloches qui sonnent l'Angelus. Même si elles retentissent à 5h40 du matin. Même s'il n'y a plus de messe à cette heure-là. Un habitant avait écrit au maire pour se plaindre. La majorité de la commune de 500 habitants a tranché. 

Par A.B.

Le résultat est sans appel. 77,5% des votants ont exprimé leur souhait de ne pas toucher au fonctionnement des cloches de Jettingen. Celles-ci vont donc pouvoir continuer à sonner l'Angelus, tous les matins à 5h40 comme le veut la tradition. Comme cela se fait depuis des siècles dans cette commune de 500 habitants située dans le Sud-Alsace, même s'il n'y a plus de messe à cette heure-là.
  

Une consultation inédite qui a mobilisé le village entier

Les habitants de Jettingen étaient appelés cette semaine à se prononcer sur le maintien, le décalage ou tout simplement la suppression de l'appel à la prière. Une consultation inédite organisée par le conseil municipal et qui fait suite au courrier d'un riverain, gêné par le réveil un peu trop matinal, selon lui, des cloches de l'Angelus. Il s'en était plaint auprès du maire. 
 

Avec un taux de participation de 70% (427 électeurs), la consultation citoyenne a déplacé les foules, on peut le dire. Un peu moins que pour l'élection présidentielle en 2017 (81% de taux de participation) mais bien plus que pour les dernières élections législatives (53%). 
  

Les habitants de Jettingen ont donc tranché. Sur 298 suffrages exprimés et dépouillés vendredi : 

  • 77,5% sont pour ne rien changer au fonctionnement des cloches de leur village.
  • 4,7%  sont pour déplacer l'angélus de 5h40 à  h14
  • 7,05% sont pour supprimer les sonneries civiles de la nuit 
  • 10,74% sont pour déplacer l'angélus de 5h40 à 7h14 et supprimer les sonneries civiles de la nuit 
 

Sur le même sujet

Charleville-Mézières : l'Institut international de la marionnette en difficultés financières

Les + Lus