Colmar : la statue de la Liberté, en chantier, se refait une beauté

Les travaux ont démarré en ce mois de juin 2021. La statue de la Liberté de Colmar, érigée en 2004, est en cours de restauration pour retrouver son lustre d’origine. Les affres de l'hiver ont provoqué quelques dégâts sur sa structure.

La statue de la liberté entourée d'un échafaudage
La statue de la liberté entourée d'un échafaudage © Ville de Colmar

Certains ont l’habitude de s’arrêter pour la prendre en photo sur le rond-point à l’entrée de Colmar. Mais en ce mois de juin 2021, "Miss Liberty" n’est pas vraiment sur son trente-et-un. Après avoir été recouverte d’un gigantesque gilet jaune lors des manifestations sociales de mars 2019, là voilà désormais affublée de morceaux de ferraille. Un échafaudage monté le long de ses 12 mètres de haut, pour la bonne cause.

© Buket Bagci/France Télévisions

La municipalité a en effet décidé d’engager un chantier de rénovation de l’œuvre inaugurée en présence de Barnadette Chirac, le 4 juillet 2004, année de la commémoration du centenaire de la mort du sculpteur Auguste Bartholdi, natif de Colmar et créateur de la "Liberté éclairant le monde", érigée à New-York. 

L'épouse du président Jacques Chirac, Bernadette Chirac, dévoile une plaque avec un drapeau franco-américain, le 04 juillet 2004 à Colmar, lors de l'inauguration de la Statue de la liberté.
L'épouse du président Jacques Chirac, Bernadette Chirac, dévoile une plaque avec un drapeau franco-américain, le 04 juillet 2004 à Colmar, lors de l'inauguration de la Statue de la liberté. © FREDERICK FLORIN / AFP

Trois semaines de travaux

Il faut dire que la "petite sœur" alsacienne, plus grande réplique au monde réalisée par le sculpteur Guillaume Roche et Pascal Bigel, agrandisseur statuaire, a quelque peu perdu de sa splendeur originelle. Les températures particulièrement froides de l’hiver dernier et la neige ont provoqué l’apparition de tâches sur la structure réalisée en matériau composite.

"Pas d’inquiétude. Miss Liberty à l’entrée nord de la ville n’est pas en danger. Mais elle a besoin d’un lifting pour effacer les affres du temps malgré ses 17 ans", a rassuré la maire de Colmar, Eric Straumann, à travers un post diffusé sur les réseaux sociaux.

Des dégâts qui nécessiteront trois semaines de réparation. La statue sera d’abord lavée, nettoyée puis une patine lui sera appliquée. De quoi remettre en lumière la Miss, l'une des attractions touristiques phares de la région

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture