Confinement : "Les jardins ouvriers, c’est un bol d’air pour décompresser »

C’est une véritable bouffée d’oxygène pour les locataires de jardins ouvriers d’Epinal. La mairie a autorisé leur réouverture malgrè le confinement. Aucune interdiction en revanche à Nancy ou Metz.

La mairie d'Epinal autorise ce samedi 11 avril 2020, la réouverture des jardins ouvriers de la ville.
La mairie d'Epinal autorise ce samedi 11 avril 2020, la réouverture des jardins ouvriers de la ville. © Mustafa Mohammad - France 3 Lorraine
Il n’y avait pas foule ce matin dans les jardins ouvriers d’Epinal. Au nombre de 224 parcelles au sein de la ville, c’est sur le lieu-dit de la plaine Saint-Jean qu’ils sont les plus nombreux. Avec quelques rares adeptes à l’œuvre ce samedi matin ensoleillé, pour bêcher, ou encore biner leurs pommes de terre.  Mais pas seulement.

Sortir de notre HLM ! C’est que du plaisir, surtout le week-end. On pourra même y aller après le boulot, moi, je suis chauffeur livreur, donc je continue à travailler. Ca va faire du bien de venir décompresser après le travail.
Philippe, locataire depuis 4 ans d’un jardin

Philippe, locataire d'un jardin ouvrier à Epinal.
Philippe, locataire d'un jardin ouvrier à Epinal. © Mustafa Mohammad - FTV
Tous sont unanimes. Non seulement heureux de pouvoir à nouveau sortir de leur appartement pour s’occuper de leur jardin.  Semer, arroser,  pour ainsi bénéficier des premières récoltes durant l'été. Car ces jardins représentent une source de revenus non négligeables pour ces locataires aux revenus souvent modestes. 

C’était une décision de bon sens de rouvrir ces jardins, à partir du moment où les jardineries sont ouvertes.
Michel Heinrich, maire d’Epinal

"Et pour beaucoup de personnes, c’est un apport économique important. C’est d’ailleurs presque la vocation première de ces jardins, "
Les jardins ouvriers à nouveau accessibles à leurs locataires à Epinal.
Les jardins ouvriers à nouveau accessibles à leurs locataires à Epinal. © Aurélie Renard - France 3 Lorraine

Pas d’interdiction à Nancy et Metz

Au début du confinement, on n’a pas fermé les terrains mais on conseillait aux gens de ne pas se déplacer dans leur jardin au-delà d’un kilomètre de leur domicile.
- Brunot Muscat, Chef de service jardinage urbain et végétalisation participative du Pôle parcs et jardins de la ville de Metz.

"​​​​​​Mais depuis le 9 avril, le gouvernement autorise les locataires à se déplacer dans leur jardin non contigu à leur habitation, sans restriction de durée et de temps, en cochant la case 2 de l’attestation dérogatoire « achat de première nécessité » à la condition que ce soit dans un but uniquement de culture potagère."

Extrait du site du gouvernement sur les déplacements dans les jardins non contigus au domicile.
Extrait du site du gouvernement sur les déplacements dans les jardins non contigus au domicile. © Gouvernement.fr
 

On peut se rendre à son jardin ouvrier. Il n’y a pas de restriction de durée et ce depuis le début du confinement à la condition qu’il s’agisse bien de cultures potagères, et non décoratives.
- Marie-Catherine Tallot, adjointe aux Parcs et Jardins de la ville de Nancy.
 

Lettre d'information Ville de Nancy
Lettre d'information Ville de Nancy © Nancy.fr
 

"Il ne s’agit pas de s’y retrouver pour faire un barbecue". Les mesures barrières doivent être évidemment respectées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardins nature société coronavirus : envie d'évasion santé