Le conseil départemental de Haute-Marne pourrait élire lundi le plus jeune président de son histoire

© France 3 Champagne-Ardenne
© France 3 Champagne-Ardenne

Le Conseil départemental de Haute-Marne élira ce lundi 6 novembre son nouveau président, Bruno Sido (LR) ayant choisi de garder son siège de sénateur dans le cadre le la loi sur le non-cumul des mandats. La majorité départementale a choisi de proposer Nicolas Lacroix au vote de l'assemblée.

Par Céline Lang

Le nom du nouveau président du Conseil départemental de Haute-Marne devrait être connu ce lundi 6 novembre à partir de 10 heures et demie. L'assemblée doit en effet élire un nouveau président suite au départ de Bruno Sido (LR), à la tête du département depuis presque deux décénnies, et qui a préféré garder son siège de sénateur après sa réélection en septembre, dans le cadre de la loi sur le non-cumul des mandats.

Deux candidats se présentent donc à cette élection : Nicolas Convolte (canton de Eurville-Bienville), pour le Front National, qui devrait remporter les trois voix des élus frontistes de l'assemblée et Nicolas Lacroix pour la majorité , élu lors d'une "primaire" à la fin du mois d'octobre. Une primaire que le maire de Bourdons-sur-Rognon a remporté de 19 voix contre 8 face à Jean-Michel Rabiet, maire de Cusey-Percey.
© France 3 Champagne-Ardenne / A. Blanchard
© France 3 Champagne-Ardenne / A. Blanchard

Le plus jeune président à tenir les rênes de la collectivité

Nicolas Lacroix, 41 ans, devrait donc, sauf surprise, être élu à la tête du Conseil départemental ce lundi, ce qui ferait de lui le plus jeune président de la collectivité haut-marnaise depuis sa création.

Celui qui possède un DESS "aménagement du territoire et urbanisme", obtenu à Reims, a démarré sa carrière politique aux côtés de Bruno Sido en tant qu'attaché parlementaire puis en tant que conseiller du président du conseil départemental, avant de se présenter aux élections cantonales en 2008.

Mais ce n'est qu'en 2015 que Nicolas Lacroix est élu au sein de l'assemblée haut-marnaise sur le canton de Bologne. Il a aussi collaboré avec Sophie Delong (actuelle maire de Langres et ancienne députée haut-marnaise) puis Christine Guillemy à la mairie de Chaumont. S'il était élu ce lundi, il devra abandonner ses mandats de maire de Bourdons-sur-Rognon, de vice-président de l'intercommunalité (loi sur le non-cumul des mandats oblige) ainsi que son poste de directeur de cabinet auprès de la maire de Chaumont. 

Quoiqu'il en soit, s'il est choisi, il pourra compter sur le soutien d'une assemblée qui l'a pratiquement déjà élu et sur un ancien président revenu à des fonctions de simples conseiller départemental mais qui pourrait bien être la caution "expérience" du nouveau jeune président. 

Ecouter Nicolas Lacroix à l'issue de la "primaire" pour la présidence du Conseil départemental de Haute-Marne : 

Nicolas Lacroix

 

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus