Coronavirus : 36 patients Lorrains et Alsaciens transférés en TGV de Nancy vers la Nouvelle Aquitaine

 De 6 h à 10h en gare de Nancy, une opération de transfert longue et délicate. / © Eric Bertrand - Emmanuel Bouard - FTV
De 6 h à 10h en gare de Nancy, une opération de transfert longue et délicate. / © Eric Bertrand - Emmanuel Bouard - FTV

Deux TGV sanitaires sont partis à 10h55 de Nancy pour transférer 36 malades du coronavirus en réanimation. Les patients viennent des hôpitaux de Mulhouse, de Metz, de Moselle-Est et du CHRU de Nancy. En gare et à bord, un dispositif exceptionnel.

Par Jean-François Didier

Dès six heures ce dimanche matin, un ballet d'ambulances dans les rues assez désertes de Nancy entre le CHRU - ou "Hôpital central" - et la gare. Un important dispositif policier accompagnait ces convois. Le va-et-vient des véhicules sanitaires aura duré une bonne partie de la matinée. Jusqu'à dix heures, 24 patients lorrains (venant de Metz, de Moselle Est et de Nancy) ont été transportés en gare de Nancy vers le TGV spécialement aménagé.
 
L'arrivée des ambulances en provenance du CHRU en gare de Nancy / © Eric Bertrand - Emmanuel Bouard
L'arrivée des ambulances en provenance du CHRU en gare de Nancy / © Eric Bertrand - Emmanuel Bouard

Mulhouse - Nancy - Nouvelle Aquitaine

Le premier train médicalisé est arrivé de Mulhouse (Haut -Rhin)  avec à son bord 12 patients en réanimation au GHR à destination des hôpitaux de Poitiers, de La Rochelle, de Niort et d'Angoulême. Les équipes SAMU embarquées dans ce train viennent d'Ile de France et d'Aquitaine. Il a fait escale à Nancy.
 

6 soignants par malade

Le second TGV transporte 24 malades qui étaient en réanimation au CHRU de Nancy vers les hôpitaux civil et militaire de Bordeaux, les centres hospitaliers de Libourne, de Pau et de Bayonne. Autour de chaque patient, il y a six personnels soignants des SAMU du Grand Est, d'Ile de France et de Nouvelle Aquitaine.
Un important dispositif de sécurité. / © Eris Bertrand - Emmanuel Bouard - FTV
Un important dispositif de sécurité. / © Eris Bertrand - Emmanuel Bouard - FTV

Sans précedent

Ce transfert ferroviaire est le plus important jamais effectué depuis l'apparition du coronavirus en France. Comme lors de la précédente opération de transfert du jeudi 26 mars entre Strasbourg et les Pays-de-la-Loire, les patients transportés ne sont pas les cas les plus graves. Surveillés à bord en permanence, ils sont installés assez solidement pour ne pour ne pas trop bouger. Ils sont aussi intubés et légèrement sédatés pour bien tolérer le voyage.
Les deux trains sont partis à 10h55 et devraient arriver dans les gares de Nouvelle Aquitaine dans le courant de l'après midi.
 

Sur le même sujet

Les + Lus