Coronavirus : ce qui change à midi dans le Grand Est après la mise en application des mesures de confinement

En attendant une possible annonce d'un couvre-feu les villes françaises se vident comme ici le centre de Mulhouse. Le confinement généralisé pourrait être annoncée ce soir lors de l'intervention d'Emmanuel Macron / © Darek SZUSTER. MaxPPP.
En attendant une possible annonce d'un couvre-feu les villes françaises se vident comme ici le centre de Mulhouse. Le confinement généralisé pourrait être annoncée ce soir lors de l'intervention d'Emmanuel Macron / © Darek SZUSTER. MaxPPP.

"Restez-chez vous", la consigne tient en trois mots. A 12h mardi 17 mars, la France se confine, pour deux semaines minimum. Que pouvons-nous faire ? Où avons-nous le droit d'aller ? Quelles dérogations et pour qui ? 

Par Florence Grandon

Le président de la République l'a expliqué lundi 16 mars dans son allocution : il faut rester chez soi, et ne plus sortir dans la rue pour retrouver des amis. C'est une limitation très forte de nos libertés, pour essayer d'éviter la propagation trop rapide du virus et arriver à une saturation du système de santé comme en Italie. La préfecture du Bas-Rhin explique sur son site très concrètement les mesures sanitaires en cours à partir d'aujourd'hui. Et pour toutes les questions concernant les arrêts de travail et le point sur la situation dans le Grand Est, l'Agence régionale de Santé du Grand Est met régulièrement à jour ses informations.

Puis-je sortir de chez moi ?

Avec une attestion, certains déplacements sont autorisés, comme le rappelle le SMS reçu par tous les français mardi matin.
Ci-dessous l'attestation à remplir avant de sortir de chez soi :
  
  • si le télétravail est impossible, alors je peux sortir de chez moi et aller travailler.
  • pour faire des achats de premières nécessité près de chez moi ou pour aller à la pharmacie
  • pour aller chez le médecin, un dentiste, un kiné, ou tout autre professionnel de santé
  • pour emmener mes enfants là où ils sont gardés
  • pour aider une personne vulnérable (par exemple pour lui faire ses courses)
Une fois rentré, je me lave bien les mains. En cas d'infraction, je pourrais avoir une amende de 38 euros.
 
La place Kléber complètement déserte mardi 17 mars / © Arnaud Rapp / France Télévisions
La place Kléber complètement déserte mardi 17 mars / © Arnaud Rapp / France Télévisions


Puis-je faire du sport dehors ou promener mon chien ?

Oui, à condition d'être seul et de ne pas retrouver d'autres gens dehors. Et en gardant toujours une distance si je croise quelqu'un dans la rue, dans un parc ou une forêt.
 

Puis-je aller avec mes enfants au parc ou au terrain de jeux en bas de chez moi ?

Certaines villes, comme Paris et Strasbourg ont fermés leurs parcs municipaux. D'autres non. Là encore, pour respecter les gestes barrière, il faut éviter parcs, jardins et aires de jeux, où les enfants seraient en contact les uns avec les autres (comme dans les écoles et les crèches)... Et comme les surfaces touchées (barres en métals, jeux en plastiques, toboggans...) ne peuvent pas être nettoyés entre chaque enfant... C'est bien sûr très difficile pour tous ceux qui habitent en appartement, pour tous les enfants sportifs et qui ont l'habitude de jouer beaucoup dehors. Il existe de nombreuses initiatives sur internet.
 

A Strasbourg, Metz et Nancy, les parcs et jardins sont fermés. Et les villes déconseillent d'utiliser les jeux même quand il n'y a personne.
 

A Strasbourg, le stationnement dans les rues devient gratuit à partir de mardi.
 

Puis-je prendre le tram ou le bus ?

A Strasbourg, comme pour le reste des déplacements, je peux prendre le tram ou le bus avec une attestation et pour un déplacement vraiment indispensable. La fréquence et les horaires des trams et bus sont modifiés, une mise à jour est faite en fin d'après-midi pour le lendement sur le site de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS). Mardi 17 mars, le tram D ne va pas en Allemagne et s'arrête donc à Port du Rhin. La ligne F n'est pas desservie. L'agence de la CTS est fermée.

A Mulhouse, les bus et les tram fonctionnent avec les horaires des vacances scolaires. Les agences de Soléa sont toutes fermeés. Sur le site de Solea, des mises à jour récentes permettent de suivre l'évolution de la situation sur le réseau mulhousien.

A Colmar, le réseau de bus Trace a mis également les horaires "samedis et vacances scolaires" en place.

A Nancy, le réseau STAN explique à ses usagers que les bus et tram de l'agglomération sont modifiés, horaires du dimanche ou des vacances scolaires selon les lignes.


Puis-je prendre le TER ?

Les trains continuent de circuler dans le Grand Est. Chaque jour à 17h, la SNCF met à jour sur son site le trafic des trains pour le lendemain.


Puis-je aller faire mes courses à Kehl ?

Il n'est plus possible de traverser la frontière avec l'Allemagne, sauf pour les transports de marchandises et les travailleurs frontaliers munis d'un laisser-passer. Pourtant, aujourd'hui encore, des kilomètres de bouchons se sont formés vers le pont de l'Europe à Strasbourg. Les policiers font faire demi-tour à beaucoup de véhicules.


Puis-je aller travailler à Bâle ?

Comme pour la frontière allemande, seuls les travailleurs frontaliers peuvent aller en Suisse (elle fait partie de l'espace Schengen). De "vastes restrictions du trafic ferroviaire" sont en cours en Suisse, selon la CFF. Les trains suisses s'arrêteront à la frontères. Les frontaliers, notamment ceux qui travaillent dans le secteur de la santé, pourront venir en Suisse. Sinon, les hôpitaux, notamment celui de Genève seraient en grave difficulté. Les bouchons sont nombreux ce mardi autour de l'agglomération suisse, notamment aux frontières.

Des mesures qui mettent évidemment du temps à se mettre en place. Nous avons contacté un frontalier qui travaille pour une entreprise d'éléctricité en Suisse, il témoigne. "Ce matin vers 6h30, je suis passé sans problème du côté du Sudgau à Charmoille où je réside, c'est un tout petit passage et il n'y avait pas encore de contrôle mis en place par les forces de l'ordre. En revanche pour mes collègues du Doubs ou du Territoire de Belfort, impossible d'accéder, les contrôles mis en place ont accasionné trop d'attente, et au bout d'une heure la plupart s'est découragée. Nous n'avons pas encore de consigne de notre direction mais je pense que demain, je ne pourrai sans doute pas aller travailler", raconte Nicolas Masset. 


Puis-je aller acheter mes cigarettes en Belgique ?

Oui, la frontière reste ouverte. Par contre, ce n'est pas conseillé si je n'habite pas tout à côté.
 

Puis-je aller travailler au Luxembourg ?

Oui, mais il faudra que je fasse signer un document à mon employeur, pour justifier à la frontière de la nécessité pour moi d'aller chaque jour travailler au Grand Duché.
 

 

Puis-je appeler la police pour savoir ce qu'il est possible de faire ?

Surtout pas ! La police est surchargée d'appels injustifiés. Les informations sont disponibles sur le site de la préfecture du Bas-Rhin (le site de la préfecture du Haut-Rhin est surchargé). Je dois avant tout limiter mes déplacements et les contacts avec les autres, pour sauver des vies.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus