Coronavirus. Mosquées, églises… les événements religieux annulés à Reims et à Troyes

A gauche, des fidèles de la Grande Mosquée, à droite, la cathédrale de Reims / © Remi Wafflart / MaxPPP / Xavier Claeys / FTV
A gauche, des fidèles de la Grande Mosquée, à droite, la cathédrale de Reims / © Remi Wafflart / MaxPPP / Xavier Claeys / FTV

Alors que le diocèse de Reims a décidé de maintenir les rendez-vous religieux dans des conditions exceptionnelles, le président de la Grande mosquée a préféré tout annuler, afin de limiter la propagation du coronavirus covid-19. Le diocèse de Troyes a annulé tous les événements à venir.

Par Florence Morel

Protéger les fidèles, quelle que soit leur religion. C'est le mot d'ordre des différents ordres religieux depuis vendredi 13 mars, après que le Premier ministre a annoncé que les événements étaient limités à 100 personnes. La mesure contre la propagation du coronavirus covid-19 est prise très au sérieux par les différents représentants religieux de Champagne-Ardenne.
 

La Grande mosquée de Reims fermée "jusqu'à nouvel ordre"

Sur la page Facebook de la Grande mosquée de Reims, le président Mohammed Bouzaggou déclare que "La Grande Mosquée de Reims a décidé de fermer ses portes et suspendre toutes les prières ainsi que toutes les activités à partir du 14 mars, et ce jusqu'à nouvel ordre". Une fermeture qui ne doit pas rompre le lien avec les fidèles, précise le président. Contacté par téléphone, il raconte : "C'est une première à Reims, que la mosquée soit totalement fermée. Mais avec les nouvelles technologies, nous devons maintenir le lien avec nos fidèles." Une décision difficile mais indispensable selon lui, car en semaine, la plupart des musulmans présents lors des prières sont des retraités. "Nous diffuserons des prêches en direct sur notre page Facebook", affirme Mohammed Bouzaggo.

Au diocèse de Troyes, les événements sont également annulés. Sur sa page Facebook, il est précisé que tous les événements de la catéchèse, de la pastorale des jeunes, de la formation (conférences, journées, café, dialogue), et la conférence de Carême du dimanche 15 mars sont annulés jusqu'à nouvel ordre. A Troyes toujours, la mosquée Imam Ali a également indiqué sur sa page Facebook que le prêche de joumoua était annulé.

A Charleville-Mézières, la prière du vendredi n'a pas eu lieu ce 13 mars et celle du 20 mars sera également annulée. En revanche, la mosquée restera ouverte pour les cinq prières quotidiennes peut-ont lire sur leur page Facebook.



Organisations modifiées aux diocèses de Reims et de Châlons

Au diocèse de Reims, des mesures particulières ont été annoncées. Les personnes de 70 ans sont "dispensées de présence physique à la messe", ce qui devrait "suffire en beaucoup de lieux à rester au-dessous" de la jauge maximale d'une célébration fixée à 100 personnes. Toutes les mesures sont détaillées sur la page Facebook du diocèse. Le rassemblement Jubilate, qui devait réunir une centaine de jeunes de 14 à 18 ans les 27, 28 et 29 mars prochains, sera annulé.L'archevêque de Reims s'est exprimé ce dimanche 15 mars par le biais de la page Facebook de la radio diocésaine, RCF Reims-Ardennes. 
 


 Tout comme pour la Grande Mosquée de Reims, le diocèse s'organise pour que la vie religieuse continue. "Nous enverrons des méditations et des propositions de prière pour se préparer à vivre la messe dominicale de chez soi", assure Virginie de Carné, chargée de communication. "D'habitude, je mets en ligne l'homélie de l'archevêque dans le courant de la semaine, mais cette fois, elle sera en ligne dès ce dimanche 15 mars, car je sais qu'elle sera attendue par les fidèles qui n'auront pas pu se rendre à l'église."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus