CORONAVIRUS - COVID 19 - Reims : fermeture annoncée des piscines, gymnases, patinoires, bibliothèques et médiathèques

À Reims, Arnaud Robinet et Catherine Vautherin ont détaillé les mesures prises suite à l'épidémie de covid-19. / © Mélanie Cousin / FTV
À Reims, Arnaud Robinet et Catherine Vautherin ont détaillé les mesures prises suite à l'épidémie de covid-19. / © Mélanie Cousin / FTV

La mairie de Reims annonce la fermeture de nombreux établissements municipaux à partir de ce vendredi 13 mars. Des mesures dans la droite ligne des annonces du chef de l'état pour contrer la pandémie de covid 19 qui sévit en ce moment. 

Par Mélanie Cousin

"Dès le lundi 16 mars, les piscines, le conservatoire, la mairie mobile, les gymnases et la patinoire de Reims seront fermés", a déclaré Arnaud Robinet, le maire de Reims, ce vendredi 13 mars. Il explique suivre "les instructions nationales et mettre en œuvre l’ensemble des mesures nécessaires afin de garantir la sécurité des habitants face à cette épidémie". L'élu a affirmé suivre la situation de l’épidémie de près en faisant un point quotidien avec le CHU de Reims. Pour suivre les mesures nationales, annoncées ce jeudi 12 mars par Emmanuel Macron, "l’ensemble des crèches, écoles, collèges, lycées et notre université sont fermés." 

Les structures et centres périscolaires, qui accueillent les enfants le mercredi après-midi, seront également clos.
- Arnaud Robinet, maire de Reims 

 

Dispositif de garde d’enfants pour le personnel du CHU

L'édile a également annoncé des solutions pour faire face aux problèmes de garde : "Le CHU, en accord avec les autorités préfectorales, a mis en place un dispositif pour permettre la garde des enfants des agents du CHU et de Courlancy." Il affirme être en lien avec la SPE (société protectrice de l’enfance), un organisme qui gère la majorité des crèches de la ville. 

Nous essayons de mettre en place une structure d’accueil pour les enfants du personnel médical, comme les médecins, les infirmières libérales et autres personnels médicaux. 
- Arnaud Robinet, maire de Reims


Il précise toutefois qu’une structure collective pour accueillir les enfants ne pourra pas être ouverte. "Si on nous demande de fermer les crèches et écoles, pas question d’ouvrir des garderies", détaille le maire. La ville de Reims et le Grand Reims souhaitent mettre en place un système de solidarité pour la garde d’enfants. 

Avec le président de l’université, nous faisons un appel à des étudiants qui seraient disponibles, pour qu’ils donnent un peu de leur temps pour aider les familles qui ont des difficultés de mode de garde.
- Arnaud Robinet.


Le maire souhaite donc la mise en place d’une "solidarité Rémoise". Les étudiants volontaires peuvent se faire connaître à l’accueil de l’hôtel de ville de Reims.

Côté culture aussi, le maire et la présidente du Grand Reims affirment respecter les mesures nationales. Ce vendredi midi, le Premier ministre a annoncé limiter les rassemblements à 100 personnes maximum. "Nous avons rencontré tout à l’heure les directrices et directeurs de scènes culturelles rémoises." Ils assurent que plusieurs réunions sont prévues dans les prochains jours.

Arnaud Robinet et Catherine Vautrin n'excluent pas que d’autres mesures soient prises en fonction de l’évolution du virus. Ils se veulent rassurants, "notre ville est encore peu touchée pour le moment". 

Sur le même sujet

Les + Lus